Affaire 3ème mandat : Hadja Fatoumata Binta Diallo du BPN de l’UFDG invite le Président Condé à renoncer à son projet

Les opposants au projet de nouvelle constitution étaient encore dans la  rue jeudi 7 novembre 2019 à Conakry. A l’appel du Front national pour la Défense de la Constitution, cette nouvelle manifestation tout comme les précédentes, vise à contraindre le Président Alpha Condé à renoncer à son projet d’établissement d’une nouvelle Constitution mais aussi et surtout exiger la libération des leaders du FNDC, détenus à la Maison centrale de Conakry depuis octobre dernier.

Au cours de cette manifestation, Hadja Fatoumata Binta Diallo a mis l’occasion à profit pour inviter le Président Alpha Condé à renoncer à son projet de nouvelle constitution : «  Au Président Alpha Condé, qu’il enlève de sa tête le projet de troisième mandat, ça ne marchera pas. La constitution a dit que c’est deux (2) mandats, il n’a qu’à organiser des élections libres, transparentes et équitables, comme ça le gagnant va prendre les rênes du pays. On ne peut pas dire que si ce n’est pas moi c’est personne d’autre. Le Président Alpha Condé n’a qu’à savoir que personne n’est indispensable dans ce monde. Les cimetières sont remplis, qu’il le sache. Si nous sommes là aujourd’hui, c’est pour dire haut et fort non au troisième mandat, non aux tueries de nos enfants… On en a marre », a déclaré Madame Diallo, membre du BPN de l’UFDG.

Pour finir, Hadja Fatoumata Binta Diallo exhorte les uns et les autres à continuer le combat jusqu’à la victoire finale.

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here