vendredi, décembre 2

Jour : 8 novembre 2019

Attaque du cortège funèbre : « Ça on ne peut pas digérer cela, on ne peut pas l’oublier » (Hadja Fatoumata Binta de l’UFDG)

Politique, Société
L'attaque du cortège funèbre par les forces de l'ordre, le lundi 04 novembre à Conakry, suscite toujours des réactions au sein de l'opinion nationale. Cette fois-ci, c'est Hadja Fatoumata Binta Diallo du Bureau politique national de l'UFDG qui se dit indignée de l'attitude des forces de l'ordre: «  S'il y a troubles, la fois dernière à l'enterrement, c'est eux qui sont partis provoquer les gens. Tu ne peux pas tuer le fils de quelqu'un et partir le gazer jusque dans le cimetière, c'est du jamais vu dans le monde entier. Ça on ne peut pas digérer cela, on ne peut pas l'oublier. Même dans les pays en état de guerre on laisse les gens enterrer leurs morts », a-t-elle regretté. Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info 

Manif du 7 novembre : « ça démontre que le peuple de Guinée n’est plus prêt à accepter ce référendum », se réjouit Oumar Sylla

Politique, Société
Après la marche pacifique du jeudi 7 novembre, les organisateurs se réjouissent du climat apaisé ayant caractérisé cette marche. Joint au téléphone ce vendredi 8 novembre par notre rédaction, le coordinateur par intérim du FNDC (Front National pour la Défense de la Constitution) estime que la marche a été une réussite totale d’autant plus que le peuple de Guinée a largement exprimé son opposition au projet de nouvelle constitution : « Cette marche démontre que le peuple de Guinée n'est plus prêt à accepter ce référendum venant du pouvoir Alpha Condé. A tous les niveaux, les Guinéens sont résolus contre ce projet funeste, ce projet anti démocratique de 3ème mandat. A chaque fois que les forces de sécurité se mettent en retrait en sécurisant la marche en ce moment là, la marche se passera...

Affaire 3ème mandat : Hadja Fatoumata Binta Diallo du BPN de l’UFDG invite le Président Condé à renoncer à son projet

Politique, Société
Les opposants au projet de nouvelle constitution étaient encore dans la  rue jeudi 7 novembre 2019 à Conakry. A l'appel du Front national pour la Défense de la Constitution, cette nouvelle manifestation tout comme les précédentes, vise à contraindre le Président Alpha Condé à renoncer à son projet d'établissement d'une nouvelle Constitution mais aussi et surtout exiger la libération des leaders du FNDC, détenus à la Maison centrale de Conakry depuis octobre dernier. Au cours de cette manifestation, Hadja Fatoumata Binta Diallo a mis l'occasion à profit pour inviter le Président Alpha Condé à renoncer à son projet de nouvelle constitution : «  Au Président Alpha Condé, qu'il enlève de sa tête le projet de troisième mandat, ça ne marchera pas. La constitution a dit que c'est deux (2) mand...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com