Accusations du ministre Mouctar Diallo: « Croyez moi que si c’est un opposant qui avait dit ça il serait déjà en prison », réaction de Fodé Oussou Fofana

La récente sortie médiatique du ministre de la jeunesse et de l’emploi jeune continue de faire réagir les acteurs politiques du pays et autres observateurs. Pour rappel, intervenant sur les ondes d’une radio locale à Conakry, le ministre Mouctar affirmait qu’il y a certains jeunes de l’opposition qui sont armés.

Selon le vice président de l’UFDG, ces accusations de Mouctar Diallo contre les jeunes de l’axe ne doivent pas rester impunies : «  Les jeunes de la route Le prince sont armés. Dans un pays normal si le procureur était un vrai procureur ce qu’il aurait pu faire c’était de l’écouter en vue d’ouvrir une enquête judiciaire contre Mouctar Diallo pour qu’il nous dise qui sont les jeunes de l’opposition qui sont armés » a déclaré docteur Fodé Oussou Fofana avant de se réjouir des propos de Mouctar Diallo qui, selon lui, permettront d’éclairer toutes les tueries survenues sous la gouvernance d’Alpha Condé : «  Nous sommes dans une situation quand les gens sont tués le gouvernement dit, nous ne sommes pas responsables nous, on a tué personne. Mais ils sont incapables de dire qui a tué. Maintenant si Mouctar dit que parmi les opposants il y a des jeunes qui sont armés. Ça serait l’occasion de situer toutes les responsabilités car nous avons 114 jeunes tués au cimetière de Bambeto, ça veut dire que Mouctar est témoin de tout ce qu’il y a eu comme assassinat. Croyez moi que si c’est un opposant qui avait dit ça il serait déjà en prison. Mais Mouctar continue à se promener comme s’il n’a rien fait », a laissé entendre le vice-président de l’UFDG.

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here