Conakry : le parti au pouvoir allergique aux journalistes indépendants

C’est un secret de polichinelle. Les médias indépendants de Guinée seraient dans le viseur du gouvernement. Le dernier cas en date, samedi 2 novembre courant, c’est un journaliste du quotidien d’informations locales ( guineematin.com) qui s’est fait expulser du siège du RPG Arc-en-ciel au quartier Gbéssia dans la commune de Matoto alors qu’il couvrait l’assemblée générale hebdomadaire du parti. Une situation qui relance une nouvelle fois les menaces et autres intimidations contre les journalistes indépendants.

Selon nos informations, les autorités guinéennes et le RPG Arc-en-ciel veulent vaille que vaille museler la presse en vue de faire passe le projet de nouvelle constitution qui favoriserait un 3ème mandat au Président Alpha Condé.

Ces journalistes indépendants sont considérés par la mouvance présidentielle et ses militants comme des ennemis à « abattre », d’où la nécessité pour les associations de presse et autres organisations qui œuvrent pour la protection des journalistes de hausser le ton avant qu’il ne soit trop tard. C’est dans cette optique justement que la COJELPAID a fait une déclaration dans laquelle elle a vigoureusement condamné l’attaque contre les journalistes.

La Rédaction / redaction@guineerealiste.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here