vendredi, décembre 2

Mois : novembre 2019

Côte d’Ivoire: le Président Ouattara menace de briguer un nouveau mandat…

A la Une, Politique, Société
Selon des propos rapportés par l'Agence France-Presse (AFP), repris par la BBC, le président Alhassane Dramane Ouattara déclare que son intention est de transférer le pouvoir à une nouvelle génération: « Mais (…) je ne le ferai que si tous ceux de ma génération comprennent que notre temps est passé. Si eux, ils décident d'être candidats, alors je serai candidat aussi », a déclaré le chef de l’État Ivoirien. Pour Alhassane Dramane Ouattara, il n’est pas question que la Côte d’Ivoire retourne entre les mains de ceux qui l’ont détruit. ADO fait ainsi allusion aux ex-présidents Laurent Gbagbo et Henri Konan Bédié qui entretiendraient un flou total autour de leur avenir politique: « La Côte d'Ivoire appartient aux prochaines générations. Mais comme je vois des hésitations au niveau de certains...

Assemblée générale de l’UFDG: «  On empêche dans les fiefs de l’opposition les gens de se faire enrôler », selon Cellou Dalein

Politique, Société
À l'entame de son discours, le Chef de file de l'opposition guinéenne a remercié ses militants pour leur mobilisation « massive » à la dernière marche pacifique du FNDC. Cellou Dalein Diallo a, en outre invité ses militants à se faire enrôler: « Il faut que vous continuiez à vous organiser partout ici à l'intérieur comme à l'extérieur pour vous faire enrôler. Normalement c'est cette liste qui va servir demain à l'élection du Président de la République. Nous allons nous battre pour que les conditions d'une élection transparente, équitable soient réunies, ce n'est pas facile mais on mènera cette bataille là. On ne peut pas laisser le pays dans les mains de ces gens qui aiment qualifier les gens de bandits alors qu'ils savent que c'est eux les bandits », a-t-il martelé.  Poursuivant,  le pr...

Élections législatives : « Nous demandons à nos militants de se faire recenser pour aller voter massivement le jour J pour la mouvance présidentielle », appel de Barry Boubacar vice-président du FND (Interview)

A la Une, Politique, Société
Les guinéens sont appelés aux urnes le 16 février 2020 au compte de l’élection législative. Un calendrier qui est loin de faire l’unanimité au sein de la classe politique guinéenne. Les déclarations des ténors de l’opposition en font foi. Pour en parler, nous avons rencontré un responsable d’un parti allié à la mouvance. Il s’agit du FND (Front National pour le Développement), un parti dirigé par Alhouseïsy Makanéra Kaké. A cœur ouvert, son vice-président nous parle de cette élection. Lisez l’interview ! En Guinée, l’élection législative est programmée pour le 16 février 2020. Selon vous, cette date est-elle tenable ? « Oui ! Cette date est tenable d’autant plus que la CENI (Commission Électorale Nationale Indépendante) est à pied d’œuvre avec à la clef l’opération de révision des listes...

Conakry : perturbation des opérations de révision des listes électorales, le Coordinateur de Carrière centre rassure !

Politique, Société
Les opérations de révision des listes électorales en vue des élections législatives se poursuivent, en dépit des difficultés auxquelles des agents seraient confrontés. Baldé Mamadou Ciré, commissaire à la CECI de Matam et Coordinateur à la Carrière centre donne quelques explications sur le déroulement de ces opérations: « Ici, on a commencé depuis le 21 novembre 2019. Au début c'était pas facile, on avait 25 à 30 personnes par jour mais aujourd'hui ça va mieux. A la fin de la journée nous recevons 80 à 100 personnes qui viennent se faire enrôler. Un autre problème, les arriérés des membres des CAERLE n'étaient pas payés. Donc ils ont boudé le travail pendant une journée pour exiger le paiement de leur argent. Je puis vous dire que cet argent est maintenant disponible, donc on a pu reprendr...

Justice: liberté provisoire pour Abdourahamane Sano et Cie

Politique, Société
La Cour d'appel de Conakry a accordé une liberté provisoire aux leaders du FNDC (Front National pour la Défense de la Constitution), incarcérés depuis le 22 octobre dernier à la maison centrale de Conakry. La décision a été prise ce jeudi 28 novembre 2019, au terme du procès en appel formulé par le pool d'avocats des accusés. L'annonce de la nouvelle de libération de ces opposants au projet de nouvelle constitution a suscité la joie des militants et sympathisants du FNDC, en image, ci-dessous, massivement mobilisés devant la Cour d'appel de Conakry. Notons que si ces leaders bénéficient d'une liberté provisoire, cependant ils restent toujours poursuivis par la justice guinéenne. La Rédaction / redaction@guineerealite.info

Ministère des AE : le juriste Mohamed Camara perd son poste de Chef de cabinet (Décret)

Politique, Société
Dans un décret lu ce mercredi soir dans le JT de la RTG Koloma, le juriste Mohamed Camara, Chef de cabinet du ministère des Affaires étrangères a été limogé de ses fonctions. C’est une décision du Président de la République, Pr Alpha Condé. Selon le décret, Pierre Seny Fofana, jusque-là conseiller chargé du secteur privé, des investissements et du partenariat public-privé à la primature est désormais le nouveau Chef de cabinet du ministère des Affaires étrangères. Cependant, bon nombre d'observateurs se demandent si le limogeage du juriste Mohamed Camara serait dû à son « silence » face au débat constitutionnel ? La Rédaction / redaction@guineerealite.info

Défense de la constitution : « Il faut que la démocratie soit respecté en Guinée de gré ou de force » dixit Chérif Abdallah

Politique, Société
Décidément, la défense de la constitution serait devenue une préoccupation nationale, d’autant plus que tous les citoyens épris de paix et justice continuent de rejoindre les rangs du FNDC pour mener le combat contre le projet de tripatouillage constitutionnel.  Chérif Mohamed Abdallah fait partie de ces citoyens qui s’engagent aux côtés du FNDC de défendre la constitution. Pour le Président du GOHA (Groupe Organisé des Hommes d’Affaires), le respect de la démocratie est une obligation : « Il faut que la démocratie et le principe de la démocratie soit respecté en Guinée de gré ou de force. On acceptera pas, nous sommes fatigués avec l'insécurité, nous sommes fatigués avec les attaques des opérateurs économiques, nous sommes fatigués avec le pillage, nous voulons mettre fin à cela avec ...

Faya Millimouno sur la marche du 26 novembre : «  Je crois que cette 5éme démonstration devrait convaincre le Pr Alpha Condé que plus jamais un 3ème mandat en Guinée »

Politique, Société
Le leader du parti Bloc Libéral (BL) ne s’est pas fait compter l’événement. Docteur Lansana Faya Millimouno, puisque c’est de lui, qu’il s’agit, s’est tout d’abord réjoui de la mobilisation du peuple de Guinée avant de déclarer : « Je crois que cette 5éme démonstration devait convaincre le professeur Alpha Condé que plus jamais un 3ème mandat en Guinée », a-t-il déclaré. Docteur Faya Millimouno appelle le peuple de Guinée à la mobilisation jusqu’à la victoire finale : « Vous êtes devenus un rempart pour protéger notre constitution. Nous félicitons la jeunesse, nous devons continuer ce combat jusqu'à Sékhoutouréyah. À très bientôt la victoire sera au peuple», a lancé le patron du BL, présent dans le cortège des opposants au projet constitutionnel. Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info...

Libération de Sano et Cie  : vers la fermeture de tous les marchés du pays  (Chérif Abdallah)

Economie, Société
Nous vous l’annoncions dans nos précédents articles, des milliers d’opposants au projet de nouvelle constitution se sont massés hier mardi 26 novembre 2019 dans les rues à Conakry et dans certaines villes du pays pour dire « Stop » au projet de nouvelle constitution voulu par le pouvoir en place.  Parmi les marcheurs, Chérif Mohamed Abdallah, Président du GOHA (Groupe Organisé des Hommes d’Affaires) qui s’oppose farouchement à toute idée de modification constitutionnelle en République de Guinée. Il a ainsi exigé la libération d’Abdourahamane Sano et Cie au risque de faire fermer tous les magasins et les boutiques sur l’ensemble du territoire : « Si on ne libère pas les détenus politiques, on va prendre la décision avec le FNDC, on va fermer tous les marchés du pays jusqu'à ce que les San...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com