Destitution du Président de la CENI: docteur Faya Millimouno appelle plutôt à la reconfiguration de l’institution !

Au terme d’un entretien téléphonique qu’il a bien voulu accorder à notre rédaction, lundi 28 octobre courant, le parton du Bloc Libéral (BL), a dénoncé la démarche de ses pairs Sidya Touré et Cellou Dalein Diallo exigeant le départ du Président de la CENI, maître Salif Kebé.

Pour docteur Faya Millimouno, le problème de l’institution n’est pas maître Salif Kebé: « Le problème n’est pas au niveau de maître Salif Kebé seulement. La CENI telle qu’elle est conçue aujourd’hui, elle est simplement anti républicaine. Nous avons toujours combattu mais à chaque fois qu’on fait un pas dans l’application de cette loi portant création, organisation et fonctionnement de la CENI, on se rend compte qu’on revient à la case de départ », a regretté docteur Millimouno.

Par ailleurs, le leader du BL invite les autres formations politiques à privilégier l’intérêt général: « Ou on se bat pour l’intérêt général ou chacun est complètement enfermé dans le combat pour un intérêt personnel. La solution est de mettre en place une CENI technique. Aucun commissaire n’a démissionné quand maître Salif Kebé a voulu imposer ce chronogramme. Nous avons combattu ce chronogramme ça n’allait jamais permettre les élections crédibles », a-t-il expliqué.

Cependant docteur Faya Millimouno appelle à la reconfiguration de la CENI: « Je dis non, c’est plutôt la CENI qu’il faut complément changée. L’esprit de l’actuelle CENI qu’il faut complément changé pour que nous ayons une institution républicaine, capable d’organiser en toute responsabilité des élections inclusives, transparentes et crédibles », a proposé le leader du Bloc Libéral (BL).

Pour le moment, aucune date n’est prévue pour l’organisation des prochaines législatives.

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here