Enseignement, ce métier serait-il négligé en Guinée ? réactions croisées de quelques observateurs (Reportage)

Pour certains, l’enseignant n’est pas un fonctionnaire pour d’autres il est mal rémunéré. Voilà comment l’enseignant est présenté en Guinée. Ousmane Sampi Barry est professeur au Lycée Matam « Du point de vu matériel, humain, social, l’enseignant est dans les affres de la souffrance. Son salaire est assez bas, il ne correspond nullement pas aux besoins auxquels il est confronté dans la vie de tous les jours. Il y a aussi l’aspect social, c’est-à-dire lorsqu’un enseignant sollicite une fille pour le mariage, on sent une réticence de la part des parents de sa prétendante, parce qu’on se dit que c’est un pauvre monsieur qui souhaite épouser leur fille », a-t-il déploré.

Les 3/4 des élèves interrogés disent qu’ils ne souhaitent pas enseigner à cause de la vie que mène l’enseignant guinéen. En dépit de tout, Kadiatou Nima Diallo élève en 12ème année au Lycée Sainte Marie de Dixinn pense que l’enseignant doit être respecté et soutenu: « Les enseignants sont des instruments qui créent les grands hommes de demain, il faut qu’on les accorde de l’importance qu’ils méritent. Moi personnellement je pense qu’un homme n’est pas défini par le poste qu’il occupe. L’enseignant en Guinée n’est pas assez mis en valeur pour des raisons qui sont au-delà de notre compréhension », a-t-elle fait remarquer.

Cependant si l’enseignant est mal traité en Guinée, ailleurs il occupe une place de choix dans la société, c’est le cas en Côte d’Ivoire où l’enseignant est bien payé et bien logé. Laurer Yassinte est ivoirien résident en Guinée : « Quand tu as le cape tu deviens maintenant un système ordinaire pris en compte par l’État. On te fait un rappel de six (6) mois tu peux prendre une somme de 2 millions de franc CFA qui te permet d’abord d’avoir un logement et le salaire est à partir de 250.000 à 280.000 CFA », a-t-il expliqué.

Ce n’est tout, au Sénégal aussi, l’enseignant est très respecté, c’est du moins l’avis de John Fall un citoyen sénégalais: « Le respect que le sénégalais accorde à l’enseignant est différent du celui guinéen. L’enseignant sénégalais est bien rémunéré, il est logé son salaire peut le suffire jusqu’à la fin du mois », nous a-t-il confiés.

Malgré toutes les difficultés que rencontre l’enseignant guinéen, Pathé Doumbouya se dit fier de son métier: « En tant que patriote, je ne regrette pas d’être enseignant parce que c’est le sacrifice que je fais pour contribuer au développement de mon pays », a déclaré cet enseignant guinéen.

Selon certains observateurs les enseignants guinéens ne sont pas bien rémunérés et restent curieusement incontournables dans le processus de développement de la République de Guinée.

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here