vendredi, septembre 30

Défense de la Constitution: les femmes aussi dans la rue pour dénoncer le comportement des forces de l’ordre

La marche des femmes du FNDC a démarré dans la matinée de ce mercredi, 23 octobre 2019, à Hamdallaye rond-point, en direction de l’esplanade du 28 septembre. Toutes de blanc vêtues, pancartes en mains sur lesquelles on pouvait lire : « Arrêtez de tuer nos enfants ! Justice zéro ! Alpha Condé zéro ! Libérez nos maris ! Libérez nos enfants ».

Ces femmes marchaient tout en entonnant l’hymne national, elles ont décidé d’exprimer leur douleur et leur colère contre les cas de morts lors des manifestations en Guinée. Des « crimes » qui visent leurs enfants pris pour cible pendant ces manifestations sociopolitiques.

Dans la foulée, l’une des manifestantes venue exprimer son amertume face à ces tueries dit ne pas craindre la mort pour défendre une cause commune: « On est fatigué de pleurer, je lance un appel à l’autorité guinéenne, aux forces de sécurité, que ce sont leurs frères qu’ils tuent ils n’ont qu’à accepter d’être républicains ».

Cette manifestante qui a requis l’anonymat, regrette la destruction de l’avenir des morts qui auraient pu servir ce pays:  « Ces enfants qu’on assassine sont des présidents de demain, des hauts cadres de demain, des agriculteurs de demain, ils sont l’avenir de ce pays, nous sommes venues donc dénoncer ces tueries. La femme guinéenne est fatiguée de pleurer« , propos que recueille notre reporter.

Madeleine Kotus / madeleinekotus@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com