Manif du 14 octobre: le gouvernement appelle les forces de sécurité à sévir !

Dans une déclaration rendue public mardi soir à Conakry, le gouvernement par la voix du ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation a exprimé son opposition à toute manifestation de rue relative au projet de nouvelle constitution, initiée par le Front National pour la Défense de la Constitution.

Selon Bouréma Condé, les forces de l’ordre ne toléreront aucun “fauteur de trouble”, soutenant que si l’article 22 de la constitution consacre le droit de manifestation, de réunion ou de cortège aux citoyens, cependant, l’article 23 donne le droit à l’Etat d’assurer la sécurité de tous les citoyens et de leurs biens. Partant de là, les autorités de Conakry envisagent de réprimer la série de manifestations projetées par les militants du FNDC.

La Rédaction / redaction@guineerealite.info

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here