jeudi, septembre 29

Défense de la constitution : « La France promet de faire respecter la démocratie en Guinée », selon les femmes du FNDC

Plus que jamais déterminées à empêcher le projet de modification constitutionnelle favorisant un 3ème mandat pour le Président Alpha Condé, les femmes du Front National pour la Défense de la Constitution poursuivent leur plaidoyer auprès de l’opinion nationale et internationale sur les risques qu’encourent ce fameux projet.

Ces femmes ont été reçues hier lundi 30 septembre 2019 par l’ambassadeur de France en Guinée. Au terme de leur entretien, Jean Marc GROSGURIN a exprimé à ses interlocutrices la préoccupation de son pays face à la situation qui prévaut en République de Guinée.

Au sortir de la rencontre, la porte-parole des femmes du FNDC s’est confiée à notre confrère: « L’ambassadeur nous a dit qu’ils ont les mêmes préoccupations que nous et qu’ils sont conscients de la situation stratégique de la Guinée, pour la simple et bonne raison qu’aujourd’hui, la Guinée est le premier pays pourvoyeur des mineurs non accompagnés en France. C’est un problème essentiel. Ils savent aussi que la Guinée fait frontière avec six (6) pays et des pays qui ont connu des guerres civiles, des pays miné par le terrorisme. Ils savent que si la Guinée brûle, ça risque d’embraser les pays limitrophes et de réveiller les démons qui dorment aux alentours de notre pays. Donc, ils sont conscients de cette situation et ils vont faire de leur mieux pour faire respecter la démocratie dans notre pays », a déclaré Mme Maïmouna Diallo au micro de www.guineematin.com

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com