A quoi sert le rôle des notables en République de Guinée ? ( Par Eugène Capi Balamou )

Il est un secret de polichinelle que nos sages dramatisent leur rôle dans les diverses sociétés à la portée d’une tendance politique. Ce fait ironique est caractérisé par la création de différentes catégories de coordinations entre autres : la coordination de la Guinée forestière, la coordination du mandingue, la coordination du Fouta-Djalon et la coordination de la basse Guinée, qui en est certes, une parfaite illustration pour comprendre que le rôle moral assigné à nos notables, s’illustre à des fins politiques.

Dans nos tribus, nos communautés, la guerre civile prend de l’ampleur, car, ceux qui étaient censés enseigner les notions de morale, d’éthique et de la bonne conduite dans les traditions se traduisent en politique, alors là, cette option de choix dénature la véritable mission octroyée à ces derniers.

Telle nous enseigne une assertion de l’écrivain Malien Amadou Hampaté Bâ «  En Afrique un vieillard qui meurt, est une bibliothèque qui brûle », pour dire que les notions de vie en société sont en principe léguées par les détenteurs du savoir entre autres « les sages ».

A nos jours, ils se sont désorientés et fondent de divers clans avec pour seul objectif de servir un individu considéré comme Dieu sur terre. Certes, nos notables actuels créent des bases diverses sous fondement régionaliste, communautariste et ethnique  afin de diviser pour régner…

Jadis, les notions du savoir, du savoir-faire, le savoir-vivre et le savoir-être enseignées aux disciples pour comprendre l’évolution effective des coutumes, mœurs et rituels, sont dorénavant éperdues, enterrées, vétustes et obsolètes par ceux qui étaient considérés comme le berceau des faits coutumiers.

En définitive, la création de diverses communautés que regorgent une nation qui se dit unie, solidaire, indivisible n’est que de la fiction pour mâter le peuple. Les sages ne doivent en aucun cas être à la risée des faits occultant résultants une tendance à connotation politique, car l’histoire pourrait rattraper un jour quelqu’un de son passé.

Notables, soyez à l’écoute de la communauté, cela va en droite ligne avec votre grandeur, honneur et écoute…

Eugène Capi Balamou, Journaliste Analyste Juridique / Tel : 622 298 802 / 655 437 268 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here