jeudi, septembre 29

L’USTG aux consultations nationales: « Le courrier qu’on a reçu ne parle pas de constitution », selon Abdoulaye Sow

Les consultations nationales consécutives à l’établissement d’une nouvelle constitution se poursuivent au palais de la Colombe, siège de la Primature guinéenne, situé dans le quartier Boulbinet à Kaloum. C’est dans ce cadre justement que plusieurs structures syndicales ont été reçues vendredi par le Premier ministre Kassory Fofana, parmi lesquelles figure l’USTG d’Abdoulaye Sow.

Le secrétaire général de l’Union Syndicale des Travailleurs de Guinée a rappelé que sa présence à la primature n’a rien à voir avec un projet de nouvelle constitution: « On n’est une centrale responsable. Tous les problèmes sont analysés profondément avant de se prononcer. Le courrier qu’on a reçu ne parle pas de constitution parce que ça n’existe pas. Nous, nous ne pouvons nous prononcer sur un sujet qui n’existe pas », a-t-il déclaré.

Pour le général Sow, le dialogue est un instrument de paix qui permet à un pays de sortir de l’impasse: « Dans un pays, pour qu’il y est la paix il faut le dialogue. Celui qui refuse le dialogue refuse la paix. Et nous, notre centrale a pour fondement le dialogue. Mais un dialogue constructif qui permet d’aller de l’avant », a martelé le camarade Sow avant de se réjouir de l’invitation du PM qui, selon lui, justifie une fois encore que le bureau syndical qu’il préside est reconnu par les autorités de Conakry: « Pour le moment l’USTG nous sommes la seule structure reconnue par le gouvernement car c’est elle qui a reçu le courrier d’invitation du PM. L’autre version était obligée de se présenter aux consultations dans les rangs de la CNTG », se félicite le secrétaire général de l’USTG.

Madiba Kaba / madibak@guineerealite.info

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com