Un an après la mort, le corps humain continue à bouger, selon une étude

Les conclusions sont surprenantes. Selon une étude menée par des chercheurs de l’institut australienne AFTER (Australian Facility for Taphonomic Experimental Research), le corps humain continuerait de bouger après le décès. L’institut, surnommé « ferme des corps humains », a été créé dans le but de permettre aux chercheurs d’analyser, plus précisément, les étapes de décomposition des cadavres dans différentes conditions, relate ABC News.

« Ce que nous avons découvert, c’est que les bras bougeaient de manière significative », explique Alyson Wilson, qui a dirigé les recherches. C’est en filmant toutes les trente minutes, pendant dix-sept mois, un corps en décomposition que les scientifiques ont découvert qu’un bras, que se trouvait le long du corps, s’est éloigné du buste. Le rétrécissement et la contraction des ligaments seraient liés à ces étonnants mouvements.

Une avancée majeure pour la police

Cette découverte pourrait grandement aider les enquêteurs de police pour déterminer les causes réelles d’un décès. En effet, lorsqu’un corps est découvert, les forces de l’ordre s’appuient sur la position initiale du cadavre pour déterminer les circonstances de la mort.

Source: RTL

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here