Problématique de logements à Conakry: quand des concessionnaires font la loi au détriment des pauvres citoyens !

La problématique de logements dans la capitale guinéenne se pose toujours avec acuité. Du jour au lendemain, les propriétaires augmentent le prix du loyer et peuvent mettre le locataire au dehors à la suite du préavis et, livré à lui-même, ne bénéficiant d’aucune mesure d’accompagnement. Une situation qui inquiète bon nombre de citoyens qui se disent victimes en cette saison pluvieuse. Or, en période pluvieuse, une loi portant sur la trêve c’est-à-dire l’interdiction d’expulser un locataire existe !

Si certains se plaignent de la rareté des logements, d’autres par contre déplorent la cherté du prix des logements à Conakry. Bah Abdoulaye habitant au quartier Cosa dans la haute banlieue, fustige le comportement des concessionnaires: « Le loyer est trop cher, les propriétaires de maison peuvent déloger leurs locataires à leur vœux même en cette saison des grandes pluies ou augmenter de manière fantaisiste le prix du loyer. Là où je loge actuellement le propriétaire de la maison a augmenté le prix de 300.000 à 400.000 GNF. Je trouve cela anormal », a-t-il déploré.

De son côté, Karamba Diaby propriétaire de maisons donne les raisons pour lesquelles il augmente le prix de sa location « C’est à l’État de construire des logements sociaux pour les personnes démunies. Si l’État ne construit pas des maisons sociales pour ses citoyens, il ne peut pas fixer le prix à ma place. Moi je ne compte que sur mon investissement », a déclaré Monsieur Diaby.

Pour sa part, Amadou Bah pointe du doigt les députés qui, selon lui, refusent de voter une loi sur la réglementation du loyer en République de Guinée.

En attendant de trouver une solution définitive à cette problématique, les locataires continueront de prendre leur mal en patience.

Madeleine Kotus / madeinekotus@guineerealite.info

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com