En visite à Madagascar, le pape François alerte sur les méfaits de la déforestation

Le chef de l’Église catholique a lancé samedi un cri d’alarme face à « la déforestation excessive » de l’île de Madagascar, qu’il a visitée samedi.

Il a dénoncé les feux de forêts, le braconnage, la coupe effrénée d’essences précieuses et les exportations illégales de bois, qui constituent les causes de déforestation à Madagascar.

« Environ 200 000 hectares par an de forêts sont perdus chaque année à Madagascar », estime Philip Boyle, l’ambassadeur du Royaume-Uni dans la grande île, cité par l’Agence France-Presse.

A Madagascar, des experts prédisent « la disparition de la majorité de la forêt tropicale humide d’ici à 2040″, ajoute M. Boyle.

Le pape a symboliquement planté un baobab, juste devant le pavillon où il a prononcé son discours.

Interrogé par l’AFP sur le cri d’alarme du pape, le ministre de l’Environnement, Alexandre Georget, a dit que son pays était « Prêt à relever le défi« . M. Georget promet de « faire de Madagascar une île verte ».

« La dégradation des forêts est en régression par rapport à 2018″, a-t-il assuré.

Madagascar est la cinquième plus grande île du monde avec 587 000 km carrés. Il est peuplé de 25 millions d’habitants.

BBC Afrique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com