Yémen : Il échappe à ses geôliers et raconte !

Le récit glaçant de Yahya Al-Sowary, photographe indépendant et reporter pour Belqees TV, témoigne de l’insécurité permanente des journalistes yéménites, pris au piège entre les différentes forces en présence qui les considèrent comme des espions dès qu’ils couvrent un événement sensible.

Alors qu’il tentait de filmer un blessé dans un hôpital de la ville de Ghaydah, dans l’est du Yémen, Yahya a été enlevé le 5 juillet 2019 par des hommes armés. Au cours de sa détention, le journaliste explique avoir subi de nombreux interrogatoires sur des liens « supposés » avec le Hezbollah et l’Iran (alliés des rebelles houthis) et avoir été sévèrement torturé.

Heureusement, après 56 jours de détention, Yahya Al-Sowary est parvenu à s’enfuir du lieu de détention où il avait été récemment transféré. Mais même en liberté, il est toujours en grand danger. RSF s’inquiète pour ce jeune journaliste et demande au gouverneur de la province, où le journaliste a été enlevé, d’assurer désormais sa sécurité.

À ce jour, 19 autres journalistes yéménites sont encore portés disparus ! Faites un don pour défendre les journalistes au Yémen et partout dans le monde.

Reporters Sans Frontières

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here