Jour : 22 août 2019

Le journaliste Olivier Rogez raconte la fin de la Russie soviétique: entre histoire et fiction (Interview)

A la Une, Libre Opinion, Politique, Société
Grand reporter à Radio France internationale, Olivier Rogez s’est fait connaître en tant que romancier avec son premier livre, L’ivresse du sergent Dida (Le Passage), publié en 2017. Avec Les hommes incertains, il signe cette fois un roman d'inspiration russe, dont l’action se déroule entre la Sibérie et Moscou. Entretien. Après « l’ivresse » de l’élite africaine, que vous avez racontée dans votre premier roman, vous nous entraînez dans le désarroi et les turbulences de l'Union soviétique agonisante avec votre deuxième roman, Les hommes incertains. Que signifie ce titre ? Olivier Rogez : L’incertitude, c’est celle qui nous surprend ou nous tombe dessus lorsque notre monde s’effondre. Et c’est un petit peu ce que j’ai essayé de raconter dans ce second roman. Nous sommes en Union sovié...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com