vendredi, décembre 2

Jour : 19 août 2019

…Collez la paix à la presse ! (Par Boubacar Yacine Diallo)

Libre Opinion, Société
C’est avec étonnement et indignation que j’ai appris le placement sous contrôle judiciaire de Souleymane Diallo, patron du Groupe de presse « Le Lynx ». Loin du pays, je partage la douleur fortement ressentie au sein de la presse guinéenne et exprime mes craintes face aux menaces qui pèsent sur elle. C’est avec étonnement et indignation que j’ai appris le placement sous contrôle judiciaire de Souleymane Diallo, patron du Groupe de presse « Le Lynx ». Loin du pays, je partage la douleur fortement ressentie au sein de la presse guinéenne et exprime mes craintes face aux menaces qui pèsent sur elle. En effet, depuis plusieurs mois déjà, des journalistes sont convoqués, entendus par des officiers de police judiciaire ou de gendarmerie, avant d’être déférés devant le Parquet et cert...

Conakry: le journaliste Souleymane Diallo placé sous contrôle judiciaire

Politique, Société
En Guinée, rien ne va plus pour les journalistes indépendants. Comme annoncé dans un de nos articles, le journaliste Aboubakr et son patron Souleymane Diallo ont été brièvement entendus ce lundi par des agents de la DPJ (Direction centrale de la police judiciaire). Après leur audition, les deux journalistes ont été transférés devant les juges du tribunal de première instance de Dixinn où notre confrère Souleymane Diallo, patron du groupe de presse "Le Lynx" a été tous placé sous contrôle judiciaire alors que la plainte contre Aboubakr directeur de la radio Lynx FM reste maintenue. Souleymane Diallo est sommé de se présenter tous les mercredis et vendredis devant les juges à Dixinn. La Rédaction / redaction@guineerealite.com 

Syligate: à ce que je sache jusqu’à preuve du contraire ! (Par Thierno Oumar Diawara)

A la Une, Economie, Editorial, Libre Opinion, Société
Depuis l'élimination "prématurée" du syli national de Guinée à la 32ème édition de la CAN Egypte 2019, par les Fennecs d'Algérie, le 19 juillet 2019, des commentaires et autres réactions vont bon train. Curieusement, la plupart des réactions s'est focalisé sur le vice-président de la Fédération guinéenne de football, en la personne d'Amadou Diaby alors qu'il y a des sujets plus importants qui devraient faire l'objet d'enquêtes ou de critiques. En guise d'exemple, la gestion du budget salé, débloqué par le gouvernement guinéen via le ministère des sports, passe malheureusement sous silence. Nonobstant les instructions du PM Kassory pour clarifier la gestion de plus de 86 milliards de nos francs. Pourtant, c'est l'argent du contribuable guinéen qui serait dilapidé par un groupe d'individu...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com