DJ Arafat: sa personnalité et sa musique vues des réseaux sociaux

La mort de DJ Arafat continue de faire des vagues. Collègues et admirateurs de l’artiste ivoirien, décédé lundi matin à la suite d’un accident de moto à Abidjan, sont inconsolables.

De Booba, Koffi Olomidé à Davido, en passant par Yemi Alade, la disparition de la star du coupé-décalé, 33 ans, a suscité une pluie d’hommages.

Ses fans ont également réagi sur la page Facebook de BBC News Afrique. Dans cet article nous vous proposons quelques-uns des commentaires sur sa musique mais aussi sa personnalité.

Avec ses quinze années de carrière et ses 10 albums, Dj Arafat était considéré comme l’héritier de Douk Saga, le père du coupé-décalé décédé à lui aussi à l’âge de 33 ans. Mais certains estiment qu’il a révolutionné ce style musical alliant rythme, danse et paroles.

DJ Arafat vise le disque d’or

dani Abdramane estime que « DJ Arafat est un artiste à dimension internationale. Grâce à son génie, la musique africaine, le coupé décalé avait une véritable voix dans ce monde, la musique Ivoirienne africaine était respectée partout: du Nigeria, en passant par Londres, News York, Chine, etc ».Marie Jeanne Abega constate qu’ « Arafat est resté constant dans son style. Il a été l’incarnation du potentiel exploité, ajoutant que, le Cameroun, qu’il a tant aimé, pleure l’artiste parti très tôt laissant beaucoup de chantiers en suspens ».

Glazan Jean Claude Zabi salut la mémoire d' »un des plus complet au niveau de la musique. Il était chanteur, metteur en scène, arrangeur, en un mot c’était un as de la musique qui faisait la fierté des ivoiriens ».

All Jerry croit également que « DJ Arafat s’est approprié le coupé-décalé et y a mis sa touche personnelle. Pendant 15 ans, il a marqué la musique Africaine d’une empreinte indélébile depuis « Jonathan » jusqu’à « Moto Moto ». Il ajoute qu’il « faisait comme personne, mais beaucoup voulaient faire comme lui ».

« Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, il restera toujours celui-là, qui aura marqué son temps. Si Douk Saga a créé le Coupé décalé, Dj Arafat l’a révolutionné », tranche Augustin Aboy .

Si les abonnés sont quasi unanimes sur le parcours musical de celui qu’on surnommait « Daishikan », sa personnalité divise. Nombreux sont ceux qui ont fustigé son comportement hors de la scène.

Yöūssõüphā DH Fårö considère qu' »Arafat n’a pas du tout été un bon exemple pour cette jeunesse africaine », ajoutant que « Dj Arafat a appris aux jeunes au cours de sa vie à insulter sa propre mère devant tout le monde, manquer de respect à ses ainés, insulter et tenir tête aux Autorités, à chosifier la femme… »

« Sans vous mentir, je n’ai jamais aimé ses musiques à cause de ces styles bizarres induisant certains jeunes dans l’erreur », assume Timothé Bonimama.

Inoussa Kiema admet que « Dj Arafat fut un grand ambassadeur de la musique ivoirienne « . Cependant, il se « demande si son caractère servira d’exemple ». Puisque, explique -t-il, « son indiscipline a entraîné certains jeunes dans la déroute, avec ses propos souvent mal placés et ses attaques verbales contre ses collègues artistes musiciens ».

D’autres ont commenté son accident. L’artiste était un amateur de la moto et de la vitesse.

Glazan Jean Claude Zabi souligne que « son amour pour les engins à deux roues l’a emporté ».

« Il n’a pas bien géré sa vie. Il aurait pu prendre son casque et rouler moins vite. Il semblerait qu’on a prédit sa mort, le jour de Tabaski. Il devrait aussi prendre ça au sérieux », renchérit Nyavo Tsatsu.

Glazan Jean Claude Zabi pense que « cette mort tragique doit servir de leçons aux conducteurs de moto sans casques ».

« Un artiste ne meurt jamais tes œuvres sont éternelles. Dors en paix champion », tempère Clarisse Massaran Jri Kourouma.

« Malgré ses frasques, DJ Arafat demeure un grand. Les grands artistes ont une durée de vie qui n’atteint pas 40 ans. Bob Marley, Douk Saga, Ernesto Djédjé… », reconnaît Boussou BI soutient que « c’est une grosse perte pour la côte d’Ivoire et pour l’Afrique. Au coupé-décalé de se trouver un autre leader ».

All Jerry rappelle que « pour son héritage, il a inspiré et formé beaucoup d’artistes, dont Ariel Sheney est peut-être le plus représentatif. Sa discographie est impressionnante ».

bbcafrique