Projet de nouvelle constitution : ce qu’en pensent les citoyens de Conakry ?

Tant en Guinée qu’à l’extérieur, tous les débats sur le pays restent focalisés autour du projet de nouvelle constitution. Chacun y va de son commentaire et les avis restent partagés sur la question. Par conséquent, deux mouvements se créent pour la circonstance. Si le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), comme son nom l’indique, s’oppose farouchement à tout projet de modification constitutionnelle, cependant la Coalition Démocratique pour la Nouvelle Constitution (CODENOC) s’engage à promouvoir le fameux projet, d’où le bras de fer entre les parties prenantes.

En attendant l’issue finale de ce bras de fer, notre rédaction a posé la question suivante à certains citoyens de Conakry : êtes-vous pour ou contre l’adoption d’une nouvelle constitution en Guinée ? Lisez plutôt les réponses de nos interlocuteurs !

Oumar conté : « Le président Alpha Condé qui a fait plus de 40 ans de lutte dit-on, ne doit aucunement avoir cette idée de changement de constitution car, cela remettrait en question toutes ces années de lutte pour l’instauration d’une véritable démocratie en Guinée. Alpha Condé pour son honneur doit respecter cette constitution, puisque, quand on se fait appeler Mandela, ça veut tout dire respect de la dignité humaine, respect des principes de démocratie, respect de la constitution, etc.. c’est ce qu’incarnait Nelson Madiba. Je pense qu’il acceptera de partir dans l’honneur et dans le respect. »

M’balia Sylla, transitaire : « Je pense qu’on doit laisser le président Alpha Condé terminer ses chantiers. Vouloir lui laisser partir, serait un autre retard pour le pays. Regarder l’image de Conakry aujourd’hui, contrairement aux années antérieures. Il y a une grande différence. Alpha Condé est don de Dieu, un bâtisseur hors-pair. Je demande au peuple de Guinée de lui accorder une dernière chance. »

Oumar Camara, diplômé en communication: « La constitution est le texte fondateur de l’État. Elle ne doit aucunement faire l’objet d’une tape touche par un seul individu pour manifester ses propres intérêts, nous n’accepterons pas cela. Le peuple souverain de Guinée n’acceptera plus le monopole d’un groupe de personnes de prendre en otage toutes les institutions de la République. Je dis mille fois non au troisième mandat, mille fois non au changement de constitution et d’ailleurs c’est l’avis de la majorité silencieuse. »

Mohamed Lamine Doumbouya: « Etant un homme de principes donc je suis pour le respect des principes. Je ne suis pas pour parce que la constitution nous dit deux mandats pas plus. En plus, la vie est devenue très chère depuis autant du premier régime jusqu’aujourd’hui c’est les mêmes gens qui gouvernent. Maintenant il faut qu’on change la donne. »

Mohamed sanoussy Noba: « Je demande aux dirigeants de privilégier la Paix, gage de tout développement. »

Abdoulaye Sylla: « Vous savez, il y a une bataille rude qui est engagée sur le terrain entre le FNDC et les promoteurs du troisième mandat. Qui aura le dernier mot ? L’avenir nous édifiera. »

Kadiatou Baldé, agent commerciale: « N’accusons pas le président Alpha Condé. C’est son entourage qui est entrain de lui forcer la main. Depuis qu’on a commencé à parler de 3ème mandat, personne n’a entendu Alpha Condé se prononcer. Ce sont nos cadres véreux qui s’intéressent qu’à leurs intérêts égoïstes qui en parlent pour pouvoir piller davantage nos ressources. Moi je sais que Alpha Condé est un démocrate, il s’est battu pour ça. Il ne va pas se laisser faire. Il va surprendre tout le monde, croyez-moi. »

Ibrahima Bory Balde: « Je suis contre parce que par le passé on a toujours vécu dans la dictature et tout le monde disait que c’était devenu du passé. Étant le premier président élu démocratiquement, nous avions l’espoir que c’était fini avec lui. Nous savons tous que l’alternance est l’oxygène de la démocratie, donc tout bon président fera de telle sorte qu’il ne soit pas indispensable. Il travaillera à ce que son peuple sente sa présence même après sa mort. »

Propos recueillis par Madiba Kaba  / madiba.kaba@guineerealite.com

Next Post

Guinée: les deux officiers de l'armée tués dans l'accident d'hélicoptère seront inhumés ce jeudi à Conakry (Officiel)

mar Août 13 , 2019
Share on Facebook Tweet it Email Share on Facebook Tweet it Email Dans un communiqué du ministère de la défense nationale, les obsèques du colonel Abdoulaye Diallo et le sous-lieutenant Sékou Condé auront lieu le jeudi 15 août 2019 à Conakry, suivant le programme ci-après: – 09 h 40: levée […]
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com