samedi, juillet 2

Jour : 13 août 2019

Guinée: les deux officiers de l’armée tués dans l’accident d’hélicoptère seront inhumés ce jeudi à Conakry (Officiel)

Communiqué, Société
Dans un communiqué du ministère de la défense nationale, les obsèques du colonel Abdoulaye Diallo et le sous-lieutenant Sékou Condé auront lieu le jeudi 15 août 2019 à Conakry, suivant le programme ci-après: - 09 h 40: levée des corps à la morgue de l' hôpital Ignace Deen ; - 10 h 15: cérémonial militaire à la Base Aérienne Principale de Conakry ; - 13 h 30: prière sur les corps à la grande Mosquée Faïçal, suivie de l'enterrement au cimetière de Cameroun. Pour rappel, ces deux officiers de l'armée de l'air guinéenne ont été tué dans un accident d'hélicoptère, survenu le 06 août dernier aux larges de Conakry. La Rédaction / redaction@guineerealite.com

Projet de nouvelle constitution : ce qu’en pensent les citoyens de Conakry ?

Libre Opinion, Politique, Société
Tant en Guinée qu'à l'extérieur, tous les débats sur le pays restent focalisés autour du projet de nouvelle constitution. Chacun y va de son commentaire et les avis restent partagés sur la question. Par conséquent, deux mouvements se créent pour la circonstance. Si le Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), comme son nom l'indique, s'oppose farouchement à tout projet de modification constitutionnelle, cependant la Coalition Démocratique pour la Nouvelle Constitution (CODENOC) s'engage à promouvoir le fameux projet, d'où le bras de fer entre les parties prenantes. En attendant l'issue finale de ce bras de fer, notre rédaction a posé la question suivante à certains citoyens de Conakry : êtes-vous pour ou contre l'adoption d'une nouvelle constitution en Guinée ? Lisez plu...

Conakry: la Mosquée de kaporo sous les eaux, le chef de quartier dénonce la mauvaise urbanisation !

Société
Une forte pluie s'est abattue sur Conakry dans la nuit de samedi à dimanche, perturbant la fête de Tabaski. Autres conséquences, plusieurs quartiers de la Capitale ont été touchés d'inondations, provoquées par des eaux de ruissellement. A Kaporo dans la commune de Ratoma, c'est la grande mosquée qui s'est retrouvée sous les eaux. Certains citoyens dénoncent le manque de civisme des habitants de ce quartier qui le plus souvent profitent de la grande pluie pour jeter des ordures dans la rue. De son côté, le chef de quartier pointe du doigt la mauvaise urbanisation : « Il y a un pont au niveau de la mosquée qui a servi à l'inondation. Les déchets qui sont venus, n'ont pas eu accès complètement au pont. Donc, le pont a été barré, ce qui a fait que l'eau a été drainée dans la mosquée », a té...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com