mercredi, décembre 8

Modification de la constitution : la Maison Blanche précise sa position !

A l’image de certains pays démocratiques à travers le monde, les États-Unis d’Amérique aussi disent non au tripatouillage des constitutions en Afrique, favorisant une présidence à vie.

Le Secrétaire d’État adjoint aux Affaires africaines l’a réitéré cette semaine à Abidjan. Tibor Nagy s’exprimait en marge des travaux du 18e sommet de l’AGOA, tenus les 5 et 6 Août 2019 dans la capitale Ivoirienne. L’américain a notamment fait allusion à la Guinée où un projet de nouvelle constitution suscite de vives tensions entre les pros et anti.

Monsieur Nagy adresse ainsi un sévère avertissement au locataire du palais Sékhoutouréyah que son pays, les États-Unis, « ne soutiendront jamais » car, justifie-t-il « une telle initiative est en désaccord avec l’esprit démocratique.»

Thierno Oumar Diawara / thierno.diawara@guineerealite.com

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com