mercredi, décembre 8

Assassinat de docteur Mamoudou Barry – Le CIRID soumet une pétition à la signature des Chefs d’Etat Africains

Les circonstances de la mort de docteur Mamoudou Barry le 19 juillet 2019 à Rouen en France, continuent de susciter des réactions, notamment au sein des institutions internationales. Le représentant du Centre Indépendant de Recherche de l’Initiative pour le Dialogue (CIRID), une institution onusienne, basée à Genève en Suisse, Elhadji Maodo Malick Mbaye a appelé ses frères et sœurs africains à dépasser les condamnations passagères et poser des actes : « Si nous sommes présents ici, nous voulions dépasser les condamnations passagères, nous voulions dépasser les positions émotionnelles, nous voudrions, quand on dit, plus jamais ça, il ne faut pas seulement le dire, mais il faut poser des actes », a-t-il indiqué.

Le Centre Indépendant de Recherche de l’Initiative pour le Dialogue (CIRID) est passé à la vitesse supérieure. En marge du symposium organisé à la mémoire de docteur Mamoudou Barry, ce dimanche 04 Août 2019 à l’université Général Lansana Conté de Sonfonyah, Elhadji Maodo Malick Mbaye a annoncé des actions entreprises par son institution : « C’est la raison pour laquelle parmi les actions que le CIRID compte mener et sur lesquelles nous avons commencé, c’est la mobilisation du maximum d’avocats d’hommes noirs vivant en Europe, d’origine africaine, à se constituer gratuitement autour de ce dossier là pour la belle cause. L’autre élément, nous avons saisi depuis hier l’Union Africaine, nous avons saisi la CAF (Confédération Africaine de Football), on sait que ce qui s’était passé au soir du 19 juillet 2019, était lié à un match de football. Nous disons que la CAF doit être plus qu’une institution organisatrice seulement de matches de football, mais regarder le problème que traverse la jeunesse africaine. Au moment où je vous parle, mes collègues à Genève sont entrain de rédiger une pétition à la signature de 15 Chefs d’Etat Africains. Laquelle pétition va être portée au conseil des droits de l’homme pour que le combat puisse se mener là-bas », fait savoir le patron du CIRID.

En image, Elhadji Maodo Malick Mbaye lors de la marche blanche à Rouen

S’adressant au peuple de Guinée, à l’occasion de ce symposium, Elhadji Maodo Malick Mbaye a juré que l’assassinat de docteur Barry ne restera pas impuni : « Je suis sûr que cet homme couché ici pouvait accepter de mourir pour l’Afrique mais pourvu que sa mort ne soit pas aussi banale et que dans l’histoire et dans l’avenir ne puisse pas servir à quelques choses. C’est la raison pour laquelle nous avons posé ces actes d’encouragement mais d’incitation. Pour terminer, nous voulons dire au peuple Guinéen et au continent Africain, que rien se sert de rendre le mal par le mal. Soyons unis, soyons forts. Respectons la mémoire de docteur Mamoudou Barry, car sa mort ne restera pas impunie et qu’elle servira à l’Afrique pour son émancipation davantage », a-t-il promis.

Madiba Kaba, envoyé spécial / madiba.kaba@guineerealite.com

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com