mardi, octobre 26

Pêche artisanale – « Les redevances sont passées de 10 milliards avant 2010 à plus de 66 milliards en 2018 », s’est félicité le ministre Loua

La conférence traditionnelle des ministres se poursuit à Conakry. C’était au tour du ministre des pêches de l’aquaculture et de l’économie maritime de conférer avec les hommes de médias hier lundi.

Objectif, présenter le bilan et les perspectives de son département au peuple de Guinée. Au cours de la rencontre, le ministre en charge des pêches a magnifié le résultat obtenu par son département durant ces 8 dernières années car, selon lui, ce résultat est le fruit d’un énorme travail abattu sur le terrain dont entre autres, la séparation des fonctions de surveillance des pêches et d’émission des licences, qui est entièrement transférée à la direction nationale de la pêche maritime ; La sécurisation des licences de pêche etc..

Pour André Loua, « les redevances de pêche industrielle sont passées de moins de 10 milliards avant 2010 à plus de 66 milliards en 2018« , déclare t-il. Poursuivant , le ministre dira, « avant l’avènement de la troisième république, en ce qui concerne l’instauration d’une période de fermeture de la pêche (repos biologique de 2 mois) est passée de 250 jours de mer de surveillance côtière depuis 2011 contre 35 jours seulement avant 2011; et 188 jours de mer de surveillance hauturière qui était de 28 jours avant 2011. Tous ces efforts consentis ont permis à la Guinée de sortir de la liste de l’Union Européenne des pays tiers non coopérants en matière de lutte contre la pêche INN« , a fait remarquer le ministre Loua qui soutiendra que « beaucoup d’efforts reste encore à fournir afin de permettre à ces secteurs d’être un levier du développement de la Guinée, même s’il faut reconnaitre que mon département a fait des efforts remarquables ces dernières années« , conclut le ministre André Loua.

Madiba kaba pour la Rédaction du groupe Sud Média Guinée

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com