dimanche, octobre 24

Libération des opposants au projet de nouvelle constitution, Lansana Diawara parle de victoire contre les « imposteurs »

Après plusieurs semaines de tractations judiciaires, les deux militants des mouvements Amoulanfé et Brassards Rouges, ont été relaxés sans conditions. C’est du moins la décision du Tribunal de première instance de Mafanco rendue public ce lundi 29 juillet 2019. Aux dernières nouvelles, aucune charge n’a été retenue contre Ousmane Akam Sacko et Oumar Bella Baldé. Du côté de la défense, on crie à la victoire contre les « imposteurs ».

Pour Lansana Diawara, coordinateur national de la Maison des Associations et ONG de Guinée (MAOG), « C’est un message fort qui a été lancé aux imposteurs, aux délinquants de la république, aux délinquants politiques qui pensent qu’ils ont le droit de vie et de mort sur nous. Nous n’allons jamais reculer dans ce combat. Aujourd’hui, nos camarades ont été purement et simplement libérés. Donc c’est un faux dossier. Dieu merci, nos camarades ont été libérés, le combat continue jusqu’au bout« , a-t-il réitéré.

En guise de rappel, ces deux opposants au projet de nouvelle constitution avaient été interpellés le 16 juin dernier par la police. C’était à la faveur du lancement des activités du mouvement Amoulanfé au siège de la MAOG sis à yimbaya dans la banlieue de Conakry.

Madiba Kaba pour la Rédaction du groupe Sud Média Guinée

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com