dimanche, octobre 24

Assassinat de Mamoudou Barry – Les africains de Tours dénoncent le « racisme » et s’engagent à lutter contre le phénomène

Toute la communauté africaine de Tours, une ville située dans le centre-ouest de la France, s’est fortement mobilisée dimanche 28 juillet 2019 pour dénoncer le « lâche » assassinat de docteur Mamoudou Barry, le 20 juillet courant à Rouen, en Normandie par un jeune de 29 ans, de père turc et de mère française, et dont la garde-à-vue sera levée pour de raisons médicales.

Des Guinéens, Maliens, Ivoiriens, Camerounais, Tunisiens, Congolais, Gabonais, Sénégalais pour ne citer que ceux-là, ont marché dimanche de la place de la Liberté jusqu’à à la Préfecture via l’Avenue Grand Mont à Jean Jaurès dans la ville de Tours, selon l’itinéraire établi par les organisateurs. Les marcheurs, en majorité vêtus de t-shirt blanc à l’effigie de docteur Mamoudou Barry, munis de pancartes, ont à l’unisson scandé des slogans, comme « Assassin en prison, pas à l’hôpital »; « Justice pour Barry ». Une manière d’exprimer leurs surprise et incompréhension des antécédents psychiatriques prêtés à son « assassin », et que réfute d’ailleurs, l’avocat de la famille du défunt, estimant que le mis en cause jouissait de toutes ses facultés à la commission des faits.

Un des organisateurs a indiqué que c’est une première dans la ville de Tours que toute la communauté africaine se retrouve pour parler d’une même voix. Notre interlocuteur a appelé les uns et les autres à l’union pour combattre le racisme partout où il se trouve : « Il est temps qu’on se lève pour se défendre, personne d’autre ne viendra le faire à notre place. Nous devons combattre le racisme en se donnant la main, nous les frères et sœurs africains. Cela doit cesser maintenant.

Docteur Barry était un grand intellectuel. Il est parti avec des ambitions pour le développement de notre continent à nous. Le combat que nous menons aujourd’hui ne peut pas lui ramener en vie mais il contribuera quand même à mettre fin à cet acharnement contre les noirs. Plus jamais ça », a déclaré Monsieur Christian Hervé Njiensi, vice-président et porte-parole du Club Excellence 37+, une organisation qui regroupe les cadres de la diaspora africaine.

Notons que la marche pacifique organisée à la mémoire de docteur Mamoudou Barry s’est bien déroulée dans l’ensemble, même si quelques incidents mineurs ont été signalés au départ du cortège à partir de la place de la Liberté. Mais finalement, tout est rentré dans l’ordre, grâce à certains responsables des Associations africaines de Tours, sous l’œil vigilant de la police qui, a d’ailleurs encadré ladite marche avec professionnalisme.

Thierno Oumar Diawara, envoyé spécial

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com