mardi, décembre 6

Jour : 28 juillet 2019

Assassinat de Mamoudou Barry – Les africains de Tours dénoncent le « racisme » et s’engagent à lutter contre le phénomène

A la Une, Société
Toute la communauté africaine de Tours, une ville située dans le centre-ouest de la France, s'est fortement mobilisée dimanche 28 juillet 2019 pour dénoncer le "lâche" assassinat de docteur Mamoudou Barry, le 20 juillet courant à Rouen, en Normandie par un jeune de 29 ans, de père turc et de mère française, et dont la garde-à-vue sera levée pour de raisons médicales. Des Guinéens, Maliens, Ivoiriens, Camerounais, Tunisiens, Congolais, Gabonais, Sénégalais pour ne citer que ceux-là, ont marché dimanche de la place de la Liberté jusqu'à à la Préfecture via l’Avenue Grand Mont à Jean Jaurès dans la ville de Tours, selon l'itinéraire établi par les organisateurs. Les marcheurs, en majorité vêtus de t-shirt blanc à l'effigie de docteur Mamoudou Barry, munis de pancartes, ont à l'unisson scan...

Disparition du président Kelefa Sall: le FNDC s’engage à pérenniser les actions de l’homme (Communiqué)

A la Une, Communiqué, Politique, Société
Antenne suisse du Front National pour la Défense de la Constitution (AS/FNDC)  Réf : AS/FNDC/19-NO : 004                                           Suisse, le 28 juillet 19 Communiqué de presse L’antenne suisse de Front National pour la Défense de la Constitution (AS/FNDC) a appris avec douleur et tristesse, la disparation de l’ancien Président destitué de la cour constitutionnelle, Maître Kéléfa Sall. En cette douloureuse circonstance, elle adresse au nom de toute la diaspora suisse et de la France voisine, ses condoléances les plus attristées à sa famille, ses collègues, ses amis et à l’ensemble du peuple de Guinée. Cette disparation est en effet, une grande perte pour le peuple de Guinée, particulièrement pour ceux qui aspirent à faire de la Guinée, un pays de liberté, de ...

Affaire 3ème mandat: Madame le maire de Kaloum appelle au respect de la constitution

Politique, Société
C'est au cours d'une interview accordée à nos confrères de la chaine de TV Africa24, que la première responsable communale de Kaloum s'est brièvement prononcée sur une éventuelle modification de la constitution qui permettrait, automatiquement au président Condé de briguer un nouveau mandat. Pour Mme Aminata Touré, il serait difficile de se prononcer sur un sujet qui n’a pas fait l’objet d’adresse officielle de la part du président de la République : "Les débats doivent quitter la rue pour être pris beaucoup plus au sérieux. Donc pour le moment, moi je n'ai pas vu de constitution, j'attends de voir la constitution en question pour pouvoir me prononcer. Dans un passé récent, le président Alpha Condé avait tout simplement dit, en répondant au PM Kassory Fofana qu' "il prenait acte". Donc, j...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com