mardi, octobre 26

Violences faites aux femmes: voici le cri de cœur des parlementaires

Face aux violences et autres injustices sociales que subissent les femmes et les enfants, le Réseau des femmes parlementaires de Guinée a fait un plaidoyer. La porte-parole des parlementaires a, dans une déclaration indiqué que les violences faites aux femmes et aux enfants constituent un handicap pour ces derniers de jouir pleinement de leurs libertés fondamentales.

Après avoir rappelé les efforts consentis par des associations et autres mouvements pour éradiquer en vain le phénomène, Hadja Aissata Daffé a sollicité le soutien des autorités compétentes: « La recrudescence de la violence physique, sexuelle et philosophique exercée au sein de la famille, y compris les coups, les sévices sexuels infligés aux jeunes filles au foyer, que les femmes et les enfants ont du mal à s’assurer l’égalité juridique, sociale et économique dans la société, en raison notamment de la persistance et du caractère endémique de la violence en particulier le viol des fillettes et bébés dans notre pays. Nous lançons une invite au gouvernement d’appuyer cette coalition afin d’apporter l’offre de service (médical, social, psychologique, juridique) aux victimes et traquer les violeurs devant la justice », a déclaré l’honorable Hadja Aissata Daffé.

La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com