dimanche, octobre 24

« C’est le manque de soins qui fait migrer les gens », réaction d’un débouté du droit d’asile en Allemagne

Saleh al-Mansouri, est un jeune marocain d’une vingtaine d’années, débouté du droit d’asile en Allemagne qui s’est confié à nos confrères de BBC.

Il dit avoir vécu en Allemagne pendant plusieurs années jusqu’à ce que sa demande d’asile soit rejetée et qu’il soit contraint de rentrer au Maroc, son pays natal.

« Les gens y vont pour certaines choses qu’ils n’ont pas ici, comme la liberté, le respect etc… Il n’y a pas de soins ici au Maroc pour la population. C’est le manque de soins qui fait migrer les gens« , a-t-il dénoncé.

Près de la moitié des Marocains envisagent d’émigrer. La proportion est en forte hausse après une décennie de crise, selon un sondage de BBC News Arabic.

Cependant, le réseau de recherche du Baromètre arabe, soulève une question intrigante : le Maroc est-il en passe de connaître des troubles ?

Les manifestations anti-gouvernementales au Soudan et en Algérie ont conduit à un changement politique en avril dans ce qui a été surnommé le Printemps arabe.

Alors que la chute d’Omar El-Béchir au Soudan et d’Abdelaziz Bouteflika en Algérie a choqué la plupart des gens, les indices étaient déjà présents dans l’enquête de la BBC News Arabic.

Les trois quarts des Soudanais ont déclaré que leur pays était plus proche de la dictature que de la démocratie, le score le plus élevée de la région. En Algérie, il était de 56%, troisième derrière la Libye.

Près des deux tiers des Algériens ont déclaré que les dernières élections dans leur pays n’ont pas été libres ou équitables. Seulement un quart des Soudanais et un tiers des Algériens pensent que la liberté d’expression existe dans leur pays et le Maroc s’est distingué dans les données.

La plupart des endroits sondés indiquent un désir de réforme graduelle. Mais au Maroc, la moitié des personnes interrogées souhaitaient un changement politique immédiat.

Avec la BBC

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com