mardi, décembre 7

Jour : 6 juin 2019

En Guinée, « on ne joue plus de la flûte pour chanter le courage et l’amitié mais pour le prix de la sauce » dixit l’écrivain Tierno Monénembo

A la Une, Culture, Libre Opinion, Politique, Société
« Les tyrans ne sont grands que parce que nous sommes à genoux. » Tocqueville Hissez un rat au sommet de l’Etat, tous les Guinéens viendront s’agenouiller ! A force d’opportunisme et de démagogie, nous sommes devenus un peuple de laquais qui prend un malin plaisir à fabriquer ses tyrans et à leur offrir des verges pour se faire botter le cul.  Du postier, Sékou Touré, nous avons fait « le responsable suprême » d’une révolution aussi criminelle que surréaliste ; du soudard Lansana Conté, un général, du pompiste Dadis Camara, le Moïse des nouveaux temps ; du tigre en papier, Sékouba Konaté, un kaiser des tropiques ; de l’éternel étudiant Alpha Condé, un professeur-président et bientôt peut-être, un mangué à vie. Les titres ronflants, les discours creux, les louanges à quatre sous, ça nous...

Malgré tout, Takana ZION doit être pardonné ! (opinion)

A la Une, Culture, Libre Opinion, Société
Le pardon ou la reconnaissance de ses erreurs n'est-t-il pas le dénominateur commun des grands hommes ? Si tel est le cas, alors l'artiste Reggaeman Takana Zion en est un. Encore s'il est vrai qu'une faute reconnue est à moitié pardonnée, le peuple de Guinée, particulièrement les femmes doivent accepter le pardon de leur fils (Takana), surtout la victime (Keleba Média). Elle n'a qu'à se mettre au dessus de çà. Inutile de revenir sur l'affaire qui fait du buzz depuis la nuit dernière sur les réseaux sociaux où chacun commentait en sa matière l'attitude de l'artiste ou selon ses humeurs, sans réellement savoir ou s'informer sur l'origine de cette sortie inattendue de Mohamed Mouctar Soumah alias Takana Zion. Regrettant son attitude face à cette dame "infiltrée" selon ses propres termes, Taka...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com