mardi, décembre 6

Jour : 2 juin 2019

Guinée: les actions « patriotiques » du FNDC dérangent-t-elles les promoteurs d’une nouvelle constitution ? (Opinion)

Libre Opinion, Politique, Société
En entendant d'y voir clair dans ce feuilleton constitutionnel opposant le RPG-Arc-en-ciel à la majorité des citoyens guinéens, il y a lieu de s'interroger sur les motivations de la déclaration fleuve dont s’est fendue la mouvance présidentielle. De par son contenu, cette déclaration validerait ou légitimerait-t-elle les actions que le Front National pour la Défense de la Constitution est entrain de mener sur le terrain ? En parcourant ladite déclaration, on se rend compte que le seul tort du FNDC est d'avoir cité de proches "amis" du président Alpha Condé sur la liste "noire" des promoteurs de la nouvelle constitution pour laquelle le parti au pouvoir se décide de soutenir. D’ailleurs, le premier ministre a récemment engagé la responsabilité du gouvernement dans le soutien à ce projet ...

Mort de l’étudiant Boukariou: la Cellule Balai Citoyen condamne avec la dernière énergie la barbarie perpétrée par les forces de l’ordre à Labé (Communiqué)

Communiqué, Société
                            COMMUNIQUE DE PRESSE 023/SA/2019 La Cellule Balai Citoyen condamne avec la dernière énergie  la barbarie perpétrée par les forces de l’ordre à Labé lors de la manifestation des étudiants sur le campus universitaire et exige que la lumière soit faite le plutôt que possible sur le meurtre de l’étudiant Amadou Boukariou Sow Une série de manifestions a été entamé par les étudiants du département de sociologie de l’université de labé le jeudi 30 mai 2019 et celles-ci  auraient pour motif la contestation d’une décision de la hiérarchie concernant leurs collègues. Pour stopper toutes ces manifestations, les autorités régionale et universitaire ont fait  intervenir   les forces de l’ordre.  Fort malheureusement cette intervention a conduit au meurtre d’un étudiant...

Labé: décès de l’étudiant Boukariou, encore de bavure policière ?

Politique, Société
Un étudiant du nom d'Amadou Boukariou Baldé a succombé à ses blessures suite à des heurts entre ses collègues (étudiants) et les forces de l'ordre (policiers-gendarmes). Les faits se sont produits vendredi 31 mai 2019 dans la ville sainte de Karamoko Alpha Mo Labé dans la capitale de la moyenne Guinée. La mort de cet autre citoyen relance le débat sur la gestion des manifestations par les forces de sécurité. De l'avis de moult observateurs, les notions de gestion de foule échappent curieusement à nos hommes en uniformes. Le constat révèle que les 3/4 des manifestations de rue se sont soldés par de cas de morts et ce fait ne date pas d'aujourd'hui. Il va s'en dire qu'il ya encore, malgré les reforme engagées par les autorités guinéennes, des efforts à consentir dans le secteur de la sécu...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com