Modification de la constitution: le « OUI » du PM Kassory est une obligation morale

Quand le premier ministre Ibrahima Kassory Fofana se dit favorable à la modification de la constitution, cela ne devrait surprendre personne. Il est celui qui, en apportant son soutien au projet présidentiel dira qu’il n’a ni l’énergie ni la détermination du président et partant, il fera fondre son parti GPT dans la mouvance présidentielle.

Face à ce projet de nouvelle constitution pour lequel il part en campagne, des mouvements d’opposition se créent partout à l’initiative des organisations de la société civile guinéenne et à laquelle se joint l’appel de partis politiques de l’opposition.

S’il y’a un effet de surprise à relever dans les propos du premier ministre, c’est l’annonce du soutien collectif du gouvernement à ce projet. Tous les ministres seraient donc favorable audit projet, alors que le ministre de la Justice s’est quant à lui, désolidarisé et préféré démissionner. Mais, tous soutiennent-ils vraiment le projet ?

En attendant l’annonce individuelle de leur soutien ou leur départ en campagne, il y a de possibilités de voir certains claquer la porte, une fois situés des intentions réelles du professeur. Intentions dont il n’y a cependant l’ombre de doute en tout cas au regard de la mobilisation du parti et d’autres proches soutiens.

Malgré l’entêtement des initiateurs, rien ne justifie encore que ledit projet se réalisera. Partout la résistance s’organise contre ce qui est considéré comme un coup d’Etat constitutionnel et peut-être que la sagesse dominera…

Les citoyens guinéens patriotes sont catégoriques « Amoulanfé ». Mais cependant, il ya lieu de s’interroger sur le plan B de la mouvance. Est-ce qu’il faut abandonner ce projet étant « illégal » et préparer un candidat qui va défendre les couleurs du RPG Arc-en-ciel à la prochaine élection présidentielle ? Cela y va dans l’intérêt de tous les guinéens que nous sommes et c’est la GUINÉE qui aura gagné.

Thierno Oumar Diawara, journaliste et PDG du groupe Sud Média Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Aux Philippines, réussir ses examens ne suffit pas… les étudiants doivent aussi planter des arbres

jeu Mai 30 , 2019
Share on Facebook Tweet it Email Share on Facebook Tweet it Email Le 15 mai dernier, le parlement philippin a approuvé un projet de loi selon lequel tous les élèves du pays, de l’école primaire à l’université, devront planter 10 arbres chacun avant d’obtenir leur diplôme. Pour un diplômé, 10 […]
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com