Modification de la constitution: Dr Sékou Koureissy Condé appelle à la mise en place d’un organe consultatif et inclusif

Le leader du parti ARENA a conféré ce jeudi 23 Mai 2019 avec les médias locaux et étrangers à la maison de la presse sise au quartier Kipé dans la commune de Ratoma à Conakry. La rencontre portait essentiellement sur les possibilités de doter ou pas la Guinée d’une nouvelle constitution. Dans sa communication, le docteur Sékou Koureissy Condé a juridiquement donné raison au président Alpha Condé de demander une nouvelle loi fondamentale par voie référendaire. « Le président de la République a effectivement le droit d’organiser le référendum et ceci est inattaquable. C’est la Constitution de mai 2010 qui en fait foi. Je ne dis pas je supporte ou que je suis animateur d’une nouvelle Constitution », a-t-il précisé.

Cependant, docteur Condé s’est catégoriquement opposé à ce que ce projet de constitution soit porté par un parti politique, comme c’est le cas actuellement avec le RPG Arc-en-ciel qui, vous vous souviendrez a lancé samedi 18 Mai courant, une campagne de sensibilisation pour une nouvelle constitution permettant au prof Alpha Condé de s’offrir une présidence à vie.

L’une des possibilités pour doter la Guinée d’une nouvelle loi fondamentale, selon l’ancien secrétaire général du Conseil National de la Transition (CNT) auteur de l’actuelle constitution en débat, est ceci: « Nous demandons la mise en place immédiate d’un organe consultatif, inclusif pour éviter les dérapages, les passions et dire aux guinéens et guinéennes que leurs représentants au niveau d’un organe représentatif, se sont rassemblés, ont étudié et ont adopté une nouvelle formule de Constitution dont voici le contenu », a conseillé docteur Sékou Koureissy Condé avant de réitérer son opposition à tout projet de 3ème mandat pour le président Alpha Condé.

La rédaction du groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info