Affaire des 90 millions de dollars d’orange Guinée: et si les arguments du ministre de l’économie laissaient des citoyens sur leur faim ?

L’affaire a suscité de vifs débats assortis de condamnations de la part de certains citoyens qui n’ont pas manqué de dénoncer davantage la « corruption » qui gangrène l’administration guinéenne. « La Guinée finalement épinglée par le FMI pour mauvaise gestion : des millions de dollars volatilisés des caisses de l’Etat » voilà le titre de l’article publié par nos confrères du quotidien d’informations générales guineenews.org, qui, sans nul doute, a fait trembler le gouvernement Kassory.

Dossier – La Guinée finalement épinglée par le FMI pour mauvaise gestion : des millions de dollars volatilisés des caisses de l’Etat.

Depuis ces révélations de corruption, des tractations et autres concertations se sont multipliées entre la présidence et la primature dans le but de tenter d’apporter en vain un démenti. En dépit de tout, le ministre de l’économie et des finances s’est précipité sur le plateau de la Télévision nationale (RTG Koloma) pour lire une déclaration, dont voici la teneur: « En ce qui concerne les 90 millions de la 4G, le Gouvernement Guinéen à travers le Ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Economie Numérique et ORANGE-GUINEE a signé une convention de concession pour l’établissement et l’exploitation des réseaux de télécommunications mobiles de types 2G, 3G et 4G pour un montant de quatre-vingt-dix millions de dollars des Etats-Unis (USD 90.000.000).

A ce titre, ORANGE-GUINEE a effectué un virement de la moitié du prix du renouvellement des licences, soit quarante-cinq millions de dollars des Etats-Unis (USD 45.000.000) sur un compte-transit de l’Autorité de Régulation des Postes et Télécommunications (ARPT). La seconde moitié sera versée au cours du deuxième semestre 2019.

En rapport avec le Ministère des Postes, des Télécommunications et de l’Économie Numérique, le Ministère de l’Économie et des Finances a engagé les mesures administratives nécessaires pour le transfert du montant viré sur le compte de l’ARPT vers le Trésor public ». 

Cependant, nombreux sont les observateurs qui trouvent incompréhensible que ce montant, préalablement destiné au trésor public, ait transité par le compte bancaire de l’ARPT. Deuxième interrogation, pourquoi le silence de la société Orange Guinée sur cette affaire dans laquelle elle est citée. Les observateurs estiment que la réaction de la téléphonie mobile pourrait lever des zones d’ombre en confirmant ou infirmant la déclaration du patron des finances.

La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info