Condamnation des opposants au projet de 3ème mandat à Kindia: appel à un sursaut populaire (Opinion)

« on est fort quand on est unis », cette assertion devrait désormais prévaloir au sein de tous les mouvements de défense de la constitution guinéenne en vue de mener le combat ensemble. Autrement dit, ces mouvements doivent éviter d’aller en rangs dispersés si et seulement si, ils défendent l’intérêt du peuple de Guinée, comme indiqué dans pratiquement tous les discours.
La condamnation de sept (7) opposants au 3ème mandat devrait être l’élément déclencheur de l’union entre l’ensemble des acteurs sociaux et politiques du pays au-delà des intérêts égoïstes et, en étant guidés exclusivement que par le sens de l’intérêt général. Seule cette union pourrait les rendre forts et redoutables face aux promoteurs de ce fameux projet de nouvelle constitution qui utilisent déjà la stratégie de l’intimidation et dilapidant les deniers publics. Quelque soit le vocable par ailleurs utilisé, le but à l’évidence, est d’offrir au professeur, la possibilité de rester au-delà des mandats constitutionnels, voire une présidence à vie.
Une union sacrée favoriserait cette forme de résistance chez ce peuple de grands défis. Il suffit qu’il ait conscience de sa force et mû par le plein exercice de sa souveraineté, nul ne lui résistera.
 L’heure n’est plus aux discours mais aux actes concrets à l’image des citoyens sous d’autres cieux et qui ont triomphé grâce à la force de l’unité. Ces derniers ont réussi à balayer de régimes dictatoriaux dont on croyait indéboulonnables. De l’Algérie au Soudan en passant par le Burkina Fasso, les exemples historiques sont aussi légion. Le monde évolue et l’éveil des peuples se renforce et l’apport de nouvelles technologies est énorme dans la mobilisation des énergies, rien ne sera plus comme par le passé.
Alors ayons le courage de réagir et de prendre notre destin commun en main. Les réticents, à défaut de s’embarquer dans le navire commun qui tangue fortement déjà, emboiteront tôt ou tard nos pas. Ceci est une modeste contribution pour baliser le chemin à une action collective et patriotique; une exhortation à toutes celles et à tous ceux qui sont investis dans la défense des intérêts communs, ceux du peuple martyr de Guinée.
D’ailleurs, au regard de la différence de traitements entre les promoteurs du projet et ceux qui en sont opposés, la décision d’interdiction des manifestation est plus que jamais contestée. Ce droit consacré doit être rétabli !
La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Vos conseillers autour de vous sont conscients mais ils auront peur de vous regarder dans les yeux et vous dire "Chef Amoulanma" (lettre ouverte)

mer Mai 8 , 2019
Share on Facebook Tweet it Email Share on Facebook Tweet it Email Monsieur le président, Après 40 ans de combat politique, vous avez cueilli en 2010 le fruit de votre combat en devenant le premier président démocratiquement élu de notre chère nation la Guinée. Ceci concrétise la citation qui disait […]
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com