jeudi, septembre 29

Jour : 7 mai 2019

Urgent: Reporters sans frontières se réjouit de la libération des journalistes de Reuters arrêtés en Birmanie

A la Une, Communiqué, Politique, Société
C’est avec un profond soulagement que Reporters sans frontières accueille la nouvelle de la libération des deux journalistes de Reuters. Après avoir passé 511 jours loin de leur famille, pour avoir osé enquêter sur le sujet interdit du génocide des Rohingyas, les deux reporters Kyaw Soe Oo et Wa Lone sont sortis libres de leur prison en Birmanie. Vous vous êtes mobilisés avec nous, merci ! Kyaw Soe Oo et Wa Lone avaient été arrêtés en décembre 2017 par des policiers qui leur ont tendu un piège et fabriqué des fausses preuves pour les incriminer. Vous étiez plus de 7 000 à signer la pétition lancée par RSF pour sensibiliser l’opinion publique sur leur cas. Depuis, nous n'avons cessé de nous mobiliser pendant ces longs mois grâce à vous. Mais le combat continue ! Kyaw Soe Oo et Wa...

Conakry: qui est derrière la révolte des agents de la police nationale ?

Politique, Société
Comme indiqué dans un de nos articles précédents, quelques agents de la CMIS, ancien service de l'actuel directeur général de la police nationale se sont énergiquement défoulés sur leur hiérarchie. En ligne de mire, le général Ansoumane Camara alias Baffoé patron des flics guinéens. Dans leurs revendications, ces agents de la police protestataires ont dénoncé le traitement inéquitable auquel ils sont soumis et leur colère était à tel point qu'ils se sont même interrogés sur le niveau académique du général Baffoé pour mériter un tel poste de responsabilité. Selon nos sources, généralement bien informées, quelques proches collaborateurs du N°1 de la police nationale seraient les commanditaires de cette protestation visant à ternir l'image du "bosseur" Baffoé. D'où le caractère du confl...

Kindia: le maire Mamadouba Bangoura roulerait-t-il pour le pouvoir ?

Economie, Politique, Société
A en croire certaines indiscrétions, le maire issu des rangs de l'Union Démocratique de Guinée (UDG), le parti du richissime homme d'affaires Elhadji Mamadou Sylla, roulerait pour le RPG Arc-en-ciel, parti au pouvoir. Un fait qui n'est pas surprenant aux yeux de nombreux observateurs qui se souviennent encore du "deal politique" entre le parti présidentiel et l'UDG lors des communales et ce, au détriment des autres partis de l'opposition, notamment l'UFDG. "N'eût été ce deal politique, le parti de l'Union des Forces Démocratiques de Guinée dirigé par Cellou Dalein Diallo était bien parti pour s'offrir la mairie de Kindia", nous a confié notre interlocuteur qui a requis l'anonymat. En réaction à la déclaration du bureau politique national de son parti (UDG) suite à sa récente sortie médi...

Conakry: des agents de la police nationale s’interrogent sur le niveau académique de leur directeur général Ansoumane « Baffoé »

Politique, Société
Selon les informations relayées par plusieurs medias locaux, notamment mosaiqueguinee, certains agents de la compagnie mobile d'intervention et de sécurité (CMIS) sont loin d'être contents du traitement administratif qui leur est accordé par la hiérarchie. Ces agents ont exprimé hier lundi 06 Mai 2019 leur mécontentement en dénonçant la « violation du statut spécial de la police nationale » et en rappelant « une loi portant sur le statut spécial de la police nationale, qui est violée. Le statut qui a été violé, c’est l’article 51 alinéas 5 et 6. Il est dit que sont agents titulaires, les diplômés de niveau BAC, sont sous-officiers de police, les diplômés de Bac +2, est officier de police celui qui est diplômé en licence, est commissaire celui qui a le master 1 », a expliqué kelety Traor...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com