Urgent: aucune élection n’est possible en Guinée avant la fin de l’année 2019

La commission électorale nationale indépendante (CENI) et ses partenaires techniques étaient en conclave à Kindia, une ville située à 150 Km de la capitale Conakry.

En toile de fond, échanger sur les possibilités d’organisation des élections législatives initialement prévues cette année en Guinée d’une part, et se pencher sur les recommandations issues du rapport des experts sur le fichier électoral, de l’autre. Au terme des travaux qui ont duré près d’une semaine, le président de la CENI a invoqué des préalables pour justifier le climat technique défavorable pour la tenue de ces échéances.

Maitre Salif Kebé s’engage tout d’abord à faire face aux différentes recommandations des experts de l’audit sur le fichier électoral. « Aujourd’hui, la CENI ne peut pas dire exactement quel jour nous allons organiser les élections. Mais nous pouvons mettre bout à bout les activités en attendant que ces contraintes-là soient levées » a-t-il indiqué. Ces contraintes se résument par l’acquisition de logiciels informatiques de gestion et de protection dudit fichier.

Notons que l’exécution de ces travaux exige impérativement des moyens financiers et logistiques. Cependant, les partenaires financiers sont-ils prêts à accompagner la Guinée dans l’organisation de ces élections ? L’avenir nous en dira plus.

La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info