Liberté de la presse: la Guinée toujours au rouge, sur 180 pays, elle occupe la 107ème place du classement mondial (Rapport RSF 2019)

La liberté de la presse a continué de se dégrader dans de nombreux pays et les zones « sûres » pour les journalistes se raréfient, dénonce Reporters sans frontières dans son rapport 2019. Seulement 24% des 180 pays et territoires étudiés affichent une situation « bonne » ou « plutôt bonne » pour la liberté de la presse, contre 26% en 2018, selon l’ONG.

Cependant, le continent africain ne fait pas exception, avec toutefois d’importantes disparités selon les pays. Des pays comme la Guinée et la Mauritanie sont les mauvais élèves en terme de la liberté de la presse. Alors que le Sénégal fait plutôt figure de bon exemple, classé 49ème pays le plus libre du monde pour les journalistes, ce, malgré le code de la communication qui ne mentionne pas la dépénalisation des délits de presse.

En Guinée, les journalistes dans la tourmente, titre Reporters Sans Frontières. Pour l’organisation, le régime du président Alpha Condé n’est pas tendre envers la presse. Le président tient souvent des propos sévères envers les médias nationaux et internationaux, et les organisations de défense de la liberté de la presse. Les autorités tentent régulièrement de censurer les médias critiques du pouvoir sous des prétextes administratifs ou juridiques.

La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Next Post

Affaire 3ème mandat: l'arrestation des opposants suscite l'indignation des acteurs sociaux

ven Avr 19 , 2019
Share on Facebook Tweet it Email Share on Facebook Tweet it Email Selon nos informations, plusieurs citoyens guinéens continuent de se faire arrêter par des autorités guinéennes pour s’être s’opposer publiquement au projet de 3ème mandat pour le président Alpha Condé. Parmi les personnes interpellées hier jeudi 18 avril courant, […]
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com