mercredi, juillet 6

Jour : 1 avril 2019

L’incendie du bus de transport en commun à Bambéto: le groupe Albayrak exprime ses regrets à l’ensemble des usagers et rappelle l’origine de l’accident (Communiqué)

A la Une, Communiqué, Economie, Société
Le Groupe Albayrak informe les usagers des bus « Transport Urbain » et l’ensemble des populations guinéennes qu’un incendie s’est déclaré dans un de ses véhicules, immatriculé EP 0604 B, endommageant ainsi complètement l’engin, ce lundi, 1er avril 2019 au Rond-point de Bambéto dans la Commune Urbaine de Ratoma. Le Groupe précise que grâce au professionnalisme du personnel exploitant du véhicule et aux actions de secours de certains citoyens, l’ensemble des passagers à bord a pu être évacué dans des conditions de sécurité et sans qu’aucune victime humaine et encore moins de blessés ne soient à déplorer. Le Groupe Albayrak soutient qu’à ce stade des investigations, les informations indiquent que l’incendie serait partie d’un dysfonctionnement du système électrique du véhicule qui s’es...

La détention du journaliste Lansana Camara: la MAOG exige sa libération immédiate et sans conditions (Déclaration)

Communiqué, Politique, Société
La maison des associations et ONG de Guinée (MAOG) a appris avec consternation la détention depuis mardi 26 mars 2019, du journaliste Lansana Camara, du site Conakry Live et de l’Agence Chine Nouvelle en Guinée, pour des faits liés à son travail de journaliste. La MAOG, fidèle à ses principes républicains d’objectivité: - A / Condamne cette arrestation qui viole systématiquement la LOI ORGANIQUE L/2010 / 02 / CNT DU 22 JUIN 2010, Portant sur la Liberté de la Presse, Révisant La Loi Organique L/91/005/CTRN/du 23 décembre 1991, particulièrement les articles 108, 109, 110, 111 et 112 ; - B/ Exige la mise en liberté immédiate et sans conditions du journaliste Lansana Camara ; Par ailleurs, le MAOG reste solidaire à toutes les actions légalement envisageables pour obtenir la mise en l...

Conakry: un bus de transport en commun prend feu en pleine circulation

A la Une, Economie, Politique, Société
Incroyable mais vrai ! C'est un Bus de la SOTRAGUI qui a pris feu ce lundi 1er avril 2019 alors qu'il transportait des passagers. Selon nos informations, un court-circuit serait à l'origine du drame qui a failli coûter la vie à de nombreuses personnes. La scène s'est produite au rond-point de Bambéto dans la commune de Ratoma, à des heures de pointes. Notons que ce bus fait partie du lot de bus offerts par le gouvernement turc via la Société Albayrak à l'Etat guinéen. Cependant, des citoyens s'interrogent sur l'état de ces engins, défectueux estiment certains et le contrôle technique que la société n’aurait pas pris soins d’effectuer depuis leur mise en circulation sur le territoire guinéen. La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

Maison Centrale de Conakry: la demande de mise en liberté provisoire du journaliste Lansana Camara refusée !

Politique, Société
Malgré l'illégalité de la procédure, notre confrère Lansana Camara du site conakrylive.info reste encore en prison. Alors que des Associations de presse avaient déclaré avoir obtenu gain de cause pour sa libération ce lundi. Mais voilà, rien en a été. L'information a été confirmée par l'avocat du journaliste. Maitre Fréderic Foromou Loua se dit surpris de voir la demande de mise en liberté provisoire de son client rejetée par le juge en charge du dossier. Nonobstant, Maitre Loua entend formuler une nouvelle demande ce lundi même en vue d'obtenir la libération du journaliste Lansana Camara dont le seul tort est d'avoir mis à la place publique des éléments d’information non démentis d’ailleurs jusqu’au moment où nous écrivions ces lignes. Nous y reviendrons ! La Rédaction du groupe ...

Guinée: des marches dites de la « colère » suffisent-elles pour mettre fin aux intimidations et autres formes de violences faites aux journalistes ?

Libre Opinion, Politique, Société
Depuis plusieurs années maintenant les journalistes de la presse indépendante sont confrontés à d'énormes difficultés dans l'exercice de leur noble métier. Le phénomène a pris de l'ampleur ces deux dernières années: Intimidations, violences, musellement, etc..., les mots ne suffisent pas pour décrire exactement le calvaire des porte-paroles des sans voix, à tel point que certains responsables du pouvoir, affidés du régime, ne ménagent aucun effort pour condamner au silence de journalistes qu’ils estiment insoumis. Parmi ces thuriféraires, figurent en bonne place, les promoteurs d'un troisième mandat pour le président Alpha Condé. Pour être dans leur grâce, il faut être une caisse de résonance. Autrement dit, accompagner le fameux projet qui divise aujourd'hui la population guinéenne. Cepe...
Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com