Front commun contre un éventuel 3ème mandat : Kabélé croit à une « unité d’actions » de l’opposition

« Tout ce qui touche à la manipulation de la Constitution du 07 mai 2010. Tout ce qui touche à la déconsolidation de l’alternance démocratique, tout ce qui touche aux libertés publiques, tout ce qui touche à la vie des citoyens guinéens, quelque soit leur sensibilité. Ce dont je parle, c’est la sève nourricière de la démocratie, c’est la sève nourricière de tous les partis politiques, y compris le RPG, qui a besoin d’alternance, de démocratie à l’interne », ces propos sont de l’ancien ministre de la Sécurité. Débarqué du gouvernement à la faveur du remaniement ministériel intervenu suite à la nomination de Kassory Fofana à la tête de la primature.

Désormais à la tête d’un parti politique, Abdoul Kabélé Camara compte jouer sa partition dans le débat politique en Guinée. Invité dans l’émission ‘’Africa 2015’’ chez nos confrères de Nostalgie, l’ancien ministre croit à une unité d’action de l’opposition pour barrer la route à Alpha Condé, dont les velléités de tripatouillage de la Constitution pour se maintenir au pouvoir au delà de 2020, devient de plus en plus persistantes.

Tout en saluant le courage et la détermination des certains opposants du régime ; Me Kabélé, regrette tout de même que cette démocratie obtenue au prix du sang et de la sueur ne soit « pas pratiquée ».

Mais, estime-t-il, « Les partis qui ont travaillé jusqu’ici, il faut les reconnaitre, il faut saluer leur courage, leur détermination et je pense qu’ils sauront se retrouver autour de l’essentiel, c’est-à-dire, autour du 3ème mandat ».

Selon lui, « L’opposition n’est pas fragmentée », contrairement à ce que pensent certains guinéens. Parce que, estime-t-il, « Ceux-là qui dirigent l’opposition actuelle, sont des gens éclairés, ce sont des gens mûrs, ce sont des gens qui ont pions sur eux et on les a vus développer ces politiques
depuis des années. Alors, l’opposition saura retrouver son unité autour de l’essentiel
», formule espoir, Me Kabélé Camara.

Pour le Président du parti RGD à l’heure actuelle, l’occupation du fauteuil n’est pas ce qui est une contradiction principale. « Ce qui est une contradiction principale
aujourd’hui, c’est le troisième mandat
 », rappelle Me Kabélé.

Ajoutant que l’opposition réunie est d’accord pour lutter contre le 3ème mandat et se retrouver autour de ce qu’on considère comme essentiel parce que, estime-t-il, « C’est la voix du peuple de Guinée et c’est ça la fondation du peuple de Guinée », conclut l’ancien ministre de Condé.

 Pour la Rédaction du groupe Sud Média Guinée (Alexis Lamah)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info