mardi, octobre 26

Conakry: l’institut de recherche sur la démocratie et l’Etat de droit (IRDED) dénonce les menaces et autres formes de violences dont font l’objet les journalistes (Déclaration)

Il n’est de secret pour personne que la liberté de la presse en république de Guinée est sérieusement mise en cause. Les journalistes de la presse indépendante payent le lourd tribu. Le dernier cas en date, l’incarcération de notre confrère Lansana Camara, fondateur du site d’informations générales (conakrylive.info). Poursuivi par le ministre des Affaires étrangères pour diffamation par voie de presse, le journaliste Lansana Camara continue de méditer sur son sort à la maison centrale de Conakry. Dans une déclaration transmise à notre rédaction, l’institut de recherche sur la démocratie et l’Etat de droit (IRDED) dénonce la violation des droits élémentaires des journalistes par le pouvoir en place et appelle à l’abandon de cette pratique révolue. Lisez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com