Assassinat massif des peuls au Mali: voici le triste témoignage d’un élu local

C’est un véritable carnage qui a eu lieu, hier samedi, très tôt le matin dans deux villages peuls, situés au centre du Mali. Selon les informations relayées en boucle par des médias, notamment Rfi, des hommes armés habillés en chasseurs traditionnels ont fait irruption dans le village d’Ogossagou où ils ont tués plus de 100 personnes. D’aucuns parlent même de 135 morts. Après la terreur d’Ogossagou, à deux kilomètres de là, les assaillants sont allés faire subir le même sort aux habitants de Welingara. Tous les peuls qui étaient présents ont été exécutés, sans distinction d’âge.

Nos confrères de Rfi ont recueillis le témoignage de Cheick Harouna Sankaré, maire de la localité voisine de Ouenkoro. « Le village a été attaqué par des chasseurs des milices armées de Dan nan Amassagou, dirigées par Youssouf Toloba. Quand ils sont arrivés dans le village, ils ont commencé à tirer sur la population civile. Ils ont découpé à coup de machette des femmes. Des femmes enceintes ont été éventrées. Un jeune du village a été présenté devant sa mère, ils l’ont assassiné devant sa mère et puis ils l’ont assassinée. Pour le moment, jusqu’à 16h, nous avons compté 115 corps trouvés. Nous sommes en train de chercher d’autres corps. Nous avons 70 cases incendiées, 80 greniers brûlés. C’est une situation très très inquiétante. L’Etat Malien doit tout faire pour mettre fin à ces tueries ».

La Rédaction du groupe Sud Média Guinée

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info