Maison des Associations et ONG de Guinée: Lansana Diawara entend redorer l’image de marque de la société civile

Qu’a-t-elle été jusqu’à présent pour les pouvoirs publics ? Rien, ou presque, si ce n’est lors des grands mouvements sociaux . Que demande-t-elle ? À être quelque chose ? Cette paraphrase de (Emmanuel-Joseph) Sieyès, un des premiers républicains, illustre un enjeu : dans nos institutions, quelle représentation donner à la société civile. Cette question mérite sa place, car la  société Civile a perdu tout son sens, elle est devenue une marionnette de la société politique, celle même qui est sans être son contraire.

En Guinée, le jeune stratège Lansana Diawara a très vite compris la précarité de ce système. C’est pourquoi  en 2013, il a créé, la Maison des Associations et ONG de Guinée ,  une structure fédérative qui a pour objet de soutenir, fédérer et faire connaître les associations et ONG de Guinée. Son rôle est de rassembler des énergies autour de projets de développement, d’informer le grand public sur les valeurs démocratiques, de proposer un appui logistique et méthodologique aux associations, d’assurer l’accompagnement et la représentation des jeunes et femmes, ainsi que la formation des professionnels et bénévoles. Ces multiples actions permettent de réduire progressivement la violence chez les jeunes qui devenu  un problème de santé publique mondiale. Elle recouvre toute une série d’actes qui vont du harcèlement aux violences physiques, en passant par des violences sexuelles et physiques plus graves pouvant aller jusqu’à l’homicide .Grâce à la MAOG les jeunes s’ouvrent progressivement à la démocratie.

La Maison des associations va booster la jeunesse vers  l’innovation, la créativité et une manière nouvelle d’envisager les choses. Leur participation à la démocratie favorise une citoyenneté active, renforce la responsabilité sociale, consolide les processus et les institutions démocratiques. Agir pour impliquer les jeunes dans la démocratie favorisera :de meilleures décisions et actions politiques car les jeunes sont les mieux placés pour exposer les expériences qu’ils sont seuls à vivre; une meilleure compréhension de la démocratie et des droits de l’homme; la responsabilisation et la protection des jeunes .

La Maison des Associations est une opportunité à saisir pour la concrétisation du droit démocratique fondamental de participation; la promotion du bien-être des jeunes, le développement de leur capacité et de leurs expériences. Ainsi notre pays aura une influence positive sur la lutte contre la pauvreté et la faim et sur la réalisation des objectifs de développement internationaux ainsi que la promotion de la paix, une meilleure gestion des conflits et  la transition vers la démocratie.

Cellule de communication de la MAOG

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info