Conakry: affrontement verbal entre la COPAM et un groupe de jeunes autour d’une éventuelle modification de la constitution

Un événement inédit, une rencontre spectaculaire au palais du peuple hier jeudi à Conakry. Tout a commencé d’une rencontre programmée par la coordination des partis alliés à la mouvance, COPAM en abrégé. Une rencontre au cours de laquelle, ces partis ont voulu rendre un hommage au président de la République, tout en vantant les acquis de la troisième République. Comme par surprise, un groupe des jeunes sorti de nulle part avec des pancartes en mains, sont venus s’opposer à, disent-ils, toute œuvre visant à promouvoir un éventuel troisième mandat du chef de l’État guinéen.

Dans la salle  du congrès du palais du peuple, l’occasion était opportune pour la coordination des partis alliés à la mouvance de saluer les efforts du président de la République. Dr M’Bemba TRAORE est le deuxième coordinateur de la COPAM :  » Excellence M. Le président de la République, la coordination des partis alliés de la mouvance réaffirme sa disponibilité entière à vos côtés, sa fidélité à toutes vos épreuves, sa volonté inébranlable de vous servir et de vous accompagner dans l’ambition que vous nourrissez  pour le développement de notre cher pays « , a manifesté le jeune coordinateur.

Il n’en fallait pas plus pour provoquer la fougue des jeunes leaders venus s’introduire dans la salle « ça c’est de la démagogie« , dénonce un des leurs. Un véritable film à épisodes. Ces jeunes munis des pancartes sont contre toute éventualité de 3ème mandat en Guinée « deux mandats ça suffit« , martèlent-ils.

Mohamed KEITA fait partie du groupe et partage le même sentiment que ceux qui aiment le professeur Alpha CONDE,  » acceptez de bâtir la démocratie avec lui, conseillez le président d’accepter de se limiter au deuxième mandat afin qu’il puisse sortir de la Guinée un cadre comme nous voulons « .

Même son de cloche chez Ousmane tolo, jeune leader  » nous sommes les jeunes patriotes de ce pays. Nous sommes venu montrer à ces gens que le troisième mandat pour Alpha Condé ne passera pas et que cela suffit « .

Contre le discours tenu précédemment par le coordinateur de la COPAM, ce jeune Ousmane tolo soutient  » on est fatigués, ça fait combien d’années ? Dix ans, rien. La souffrance, la misère, les jeunes sont là entrain de souffrir hors du pays. Nous n’allons jamais accepter cela « .

Il n’en est donc pas question de faire plus de deux mandats en Guinée, marquent-ils leur désaccord. Déjà, une alerte pour tout promoteur de cette idée  » partout où nous trouverons un groupe d’hommes qui viendra pour au-moins plébisciter un troisième mandat du professeur Alpha Condé, il nous verra sur son chemin « .

Pour la Rédaction du groupe Sud Média Guinée (Yamoussa Cheick Camara)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info