dimanche, octobre 24

Kaporo-rails : après la désolante démolition, Orange Guinée prête à en acheter ?

Selon certaines indiscrétions, l’État veut vendre le centre directionnel de koloma à des multinationales, dont la société de téléphonie mobile, Orange Guinée. Si cela s’avère, alors que l’argument vendu était que le site était réservé aux services administratif et diplomatique, le pouvoir aura suscité le doute, possibilité de corruption et son cynisme serait révélé au grand jour. Une partie de l’opinion serait davantage, à tort ou à raison, renforcée sur ses appréciations à caractère ethniciste. Même si l’État est libre de la mise en vente de ses biens, le sentiment d’injustice ne serait que renforcée chez elles, délogées manu militari.

Cette pilule sera amère, chez ces Guinéens déçus des gouvernants. Ces victimes par la voix de leur responsable de communication, exigent des explications à Orange Guinée. « Il faudrait que la société Orange puisse sortir de sa réserve, expliquer si réellement elle est derrière cette opération. Même si ce n’est pas elle qui a détruit. Mais c’est important pour son image. Qu’elle se prononce pour qu’on sache est-ce qu’on est capable dans un pays de déguerpir des Guinéens pour installer des étrangers », lance avec amertume, Mamadou Samba Sow, à l’occasion du point de presse tenu ce mercredi. Même si, possiblement, l’image de l’opérateur mobile pourrait en prendre un coup, le seul responsable resterait l’État guinéen.

Pour la Rédaction du groupe Sud Média Guinée (Ibrahima Djikinè)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com