Justice-kipé 2 déguerpissement: les familles déboutées et condamnées au payement d’une forte somme d’argent

Le verdict dans l’affaire judiciaire qui oppose les familles menacées de déguerpissement à kipé 2 est tombé ce vendredi au tribunal de première instance de Dixinn. Dans sa décision, la juge en charge du dossier a débouté les plaignantes de leur action et les a condamnées au payement de 500 millions de FG à titre de dommage et intérêt à l’agent judiciaire de l’État.

Madame Hawa Soumah motive sa décision par le décret 211 du 23 novembre 1989. Visiblement déçus après le verdict de la juridiction, les avocats des plaignants dénoncent la  décision.  « C’est une mauvaise décision qui a été rendue par le Tribunal sur la base du seul décret 211 du 23 novembre 1989. Ledit décret ne parle pas de la zone de kipé 2. C’est sur la base de ce seul décret que Madame a rendu sa décision ignorant toutes les pièces que nous avons versées au dossier de la procédure », a dénoncé Me Abdoul Gadiri Diallo l’un des avocats des familles menacées.

Malgré la déception suscitée par la décision de la juridiction, ces avocats n’entendent pas se limiter là. Ils promettent d’interjeter appel dès la semaine prochaine, soutient Me Paul Lazar Gbilimou, autre défenseur de la cause des familles. « Puisque la décision du juge qui a été rendue aujourd’hui le 1er mars a mis en l’eau ces décisions nous allons relever appel conformément à l’article 605 et 606 du code de procédure civile, économique et administrative. Donc conformément à l’effet suspensif de l’appel c’est comme si cette décision qui a été rendue à Dixinn n’a jamais existé. Nous allons relever appel et le droit sera dit par le juge de sensure », promet-il.

Pour la Rédaction du groupe Sud Média Guinée (Ibrahima Djikiné)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info