dimanche, octobre 24

Abdoulaye Kourouma, leader du parti RRD donne son avis sur la mise en place de la Convergence de l’Opposition Démocratique

Le président du parti rassemblement pour la renaissance et le développement peine à digérer la création de la COD. Pour lui, si les leaders membres de cette alliance politique voulaient l’alternance en 2020 comme ils l’ont affirmé devaient rejoindre l’opposition républicaine pour mener le combat ensemble.

Mais selon Abdoulaye Kourouma les leaders des partis PADES, PEDN et UFR ne sont pas à leur première tentative pour déstabiliser l’opposition républicaine. « Lorsque l’opposition républicaine pose des actes, même si c’est dans l’avantage de la nation y’a de ces leaders comme le leader de l’UFR pose le contraire. Qu’on le veuille ou pas aujourd’hui Cellou Dalein est le leader principal de l’opposition. Ça personne ne peut dire le contraire. Nous sommes de l’opposition mais il est la force motrice de l’opposition. Ils savent qu’ils ne représentent rien. Sur 38 communes urbaines celui qui se dit chef de file là-bas n’a qu’une seule commune, la commune de Matam », a dénoncé Abdoulaye Kourouma.

Le président du parti RRD justifie cette situation par la position que l’ufr a adoptée lors du vote pour la Mairie de Matoto. « Vous avez vu comment l’UFR a contribué à la violation flagrante de la loi à Matoto vous avez vu comment ça s’est passé. Pertinemment il savait que M.Kalémodou a été élu comme maire lors des premières élections. Il devrait avoir la reprise des élections mais des vices-maires. Mais pour le maire y’avait pas débat. Mais pour salir ou pour entraver l’évolution de l’autre l’UFR s’est associé au pouvoir pour piétiner la loi. Donc est-ce qu’ils veulent que le pays avance dans le vrai sens de la démocratie, de lutte contre la corruption, contre la dictature installée aujourd’hui dans le pays je vous dis non », regrette le numéro 1 du parti RRD.

Mettant sa sortie médiatique à profit Abdoulaye Kourouma s’est prononcé sur l’opération de déguerpissement en cours à kaporo rails. Là-dessus, le président du parti RRD soutient la démarche du gouvernement. C’est pourquoi, il a invité le gouvernement à recenser et déloger tous les anciens ministres qui occupent les bâtiments de l’État notamment à Sangoyah et à la Minière.

Pour la Rédaction du groupe sud Média Guinée (Ibrahima Djikiné)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Social Media Auto Publish Powered By : XYZScripts.com