Que prévoit la charte de la nouvelle alliance politique (Convergence de l’Opposition Démocratique) ?

Annoncée récemment dans le paysage politique guinéen la COD, entendez Convergence de l’Opposition Démocratique, a procédé ce vendredi 22 février à Conakry à la signature de sa charte fondatrice. C’était à la faveur d’une cérémonie qui a eu lieu au siège du PEDN situé dans la commune de Ratoma. Elle a mobilisé plusieurs formations politiques membres de ladite coalition politique.

Cette alliance aura pour mission fondamentale de lutter contre la bipolarisation de la vie politique qui, selon eux, met en péril l’unité nationale. Pour atteindre cet objectif, la COD entend: « Premièrement, Rassembler un maximum de partis et mouvements politiques en vue de promouvoir le changement démocratique, le progrès économique, la justice sociale et la lutte contre l’impunité dans la paix et l’unité. Deuxièmement, participer à la vie politique de la Guinée en prenant part aux débats sur toutes les questions de société et en instaurant un cadre de partenariat avec les mouvements politiques et de concertation avec les mouvements sociaux. Troisièmement, d’être un acteur majeur de toutes les consultations électorales dans un esprit de solidarité entre les partis membres », a indiqué Dr Ousmane Kaba, président du parti PADES.

Pour l’heure, ce nouveau front politique n’a pas à sa tête un commandant de bord. Et il est également ouvert à tous les partis de l’opposition désirant y adhérer. « Il n’ya pas de candidat prévu dès maintenant. Peut-être qu’on sera tous candidats en même temps, et puis on verra bien. Mais en attendant on en n’est pas là. Nous sommes entrain d’approfondir les questions sur la démocratie de notre pays on veut se regrouper pour ça. Mais peut être que pourquoi pas on se retrouvera un jour avec l’opposition républicaine ou avec n’importe quel autre parti qui défendra les mêmes valeurs que nous. Et c’est surtout contre personne d’autre que contre le fait que nous devons arriver à l’alternance en Guinée en 2020 comme cela a été prévu », a précisé le leader de l’UFR, Sidya Touré.

Ce nouveau front politique est composé des leaders de l’opposition guinéenne, et, paradoxalement, déçus soit du fonctionnement de l’opposition républicaine soit de la gestion du pouvoir actuel… ou des deux (02) à la fois. Bel cocktail.

Pour la Rédaction du groupe Sud Média Guinée (Ibrahima Djikiné)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info