Secteur des transports: le constat alarmant du ministre Aboubacar Sylla

L’heure est grave dans le secteur routier guinéen, s’indigne le ministre d’État des transports. Car nous sommes dans un pays où n’importe quelle personne peut immatriculer n’importe quel véhicule sans se plier aux règles en la matière « nous avons à peu près 40 mille véhicules qui sont immatriculés chaque année en république de Guinée. Vous avez 40 mille véhicules qui sont dans les états, qui rentrent dans notre pays dont 90% reste à la capitale Conakry », a lancé Aboubacar Sylla. À cette allure, le risque est grand. Car avec l’engorgement que nous avons sur nos voies, la circulation pourrait être bloquée à Conakry dans les prochaines années si rien n’est fait.

Autre constat alarmant dans ce secteur est la fabrication fantaisiste des permis de conduire « nous avons fait des statistiques au niveau du ministère des transports et elles sont alarmantes. Nous avons 80% des permis guinéens qui sont de faux permis », dénonce le ministre. Pour donc pallier à cette situation, il envisage dans sa feuille de route de grands chantiers pour minimiser ces problèmes. « dans ce cadre-là nous allons construire 8 centres régionaux de contrôle automobiles. Les plans sont déjà disponibles, les financements sont là. Cela pour permettre aux citoyens de s’y rendre s’ils veulent renouveler leur permis de conduire, cartes grises pour que de façon ordonnée ces opérations puissent se dérouler correctement ».

Espérons que ces projets seront diligentés dans un bref délai comme le soutient le ministre des transports, pour l’intérêt des usagers en Guinée. Qui connaissent, il faut le dire, un véritable calvaire !

Pour la Rédaction du groupe Sud Média Guinée (Ibrahima Djikiné)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info