L’opposition guinéenne: un nouveau bloc voit le jour et les risques de profond désaccord se font jour

Une sorte de guerre de tranchées s’ouvre silencieusement mais activement au sein de l’opposition guinéenne. Mais, les adversaires politiques ont-ils vraiment conscience qu’une quelconque animosité jouerait en leur défaveur ?

Le défi d’unité reste trop important ! Alors que la Guinée s’achemine vers deux rendez-vous électoraux importants, à savoir, les législatives en 2019 et la présidentielle de 2020, et au moment où la question d’un troisième mandat pour Alpha Condé fait débat à Conakry, l’opposition semble partir en rangs dispersés.

Alors que l’opposition républicaine, se réduit désormais à l’UFDG et à quelques partis alliés qui font la navette entre la mouvance et l’opposition, un nouveau bloc de l’opposition voit le jour. Il s’agit de ‘’Convergence de l’opposition démocratique’’ -C.O.D- qui regroupe quelques partis politiques à savoir : le PADES d’Ousmane Kaba, le PEDN de Lansana Kouyaté, l’UFR de Sidya Touré, l’UFDG Renouveau de Bah Oury, la GECI de Fodé Mohamed Soumah, le FIDEL de Mohamed Lamine Kaba et de l’UPG du défunt Jean Marie Doré.

Pour Dr Ousmane Kaba, l’objectif de cette nouvelle structure de l’opposition est de rassembler les amendements proposés par les différentes parties prenantes. Les différents travaux continuent pour aboutir à cet espace de solidarité et d’espoir pour le peuple de Guinée

C’est pourquoi, ajoute le leader du PADES, « je crois que nous avons atteint le point de maturité de cette organisation, nous avons décidé de faire la signature le vendredi matin (22 février, ndlr) à 10 heures »

Une convergence qui, manifestement pourrait contrarier les ambitions de la figure de proue de l’opposition, en l’occurrence Cellou Dalein Diallo. L’adversité qui sous-tend le choc des ambitions au sein de l’opposition risque de faire l’effet boomerang. En ont-ils vraiment conscience ?

Quel avenir pour ce bloc d’opposants, dont la plupart ont été soit des ex-alliés d’Alpha Condé ? Cette nouvelle structure de l’opposition va-t-elle conforter Alpha Condé en ce qu’elle déstabilise son principal opposant Cellou Dalein Diallo? Lui-même, réalise-t-il vraiment l’exigence pour lui d’aller à leur rencontre pour construire une unité -même relative-?

À qui, profitera le profond désaccord ?

Pour la Rédaction du groupe Sud Média Guinée (Alexis Lamah)

L'équipe de Guinée Réalité attend vos messages dans les commentaires et sur redaction@guineerealite.info